Login | Register

Twitter
Linkedin
Youtube
Sunday 15th of December 2019

Press Room

DPJ: des jeunes déplacés jusqu'à 50 fois

Tuesday 4th of June 2019 | North America, Canada
La Presse
News

Les jeunes placés par la direction de la protection de la jeunesse (DPJ) ont souvent un parcours pour le moins erratique : ils ont subi, en moyenne, plus de cinq déplacements alors qu'ils étaient sous la protection des services sociaux. Un jeune sur six retiré de sa famille biologique a été déplacé au moins 10 fois, et les cas extrêmes l'ont été jusqu'à 50 fois.

Ces chiffres dérangeants, qui feront certainement réfléchir la commission spéciale sur la protection de la jeunesse présidée par Régine Laurent, sont tirés de la deuxième étape de l'Étude sur le devenir des jeunes placés (EDJEP). La Presse a obtenu le rapport de cette nouvelle étude, menée par le chercheur Martin Goyette, de l'École nationale d'administration publique.

L'étude a soumis un questionnaire à 1100 jeunes placés par la DPJ, âgés de 17 ans au début des travaux, en 2018. On les a questionnés de nouveau en 2019, et on récidivera l'an prochain. Les données récoltées ont aussi été croisées avec les dossiers sociaux complets de 1400 autres jeunes. La population totale étudiée s'élève donc à 2500 jeunes.

« L'instabilité est importante. Et notre hypothèse de travail, c'est que cette instabilité vécue entre 0 et 17 ans a un lien avec l'instabilité vécue après 18 ans. Bref, les jeunes les plus instables pendant leur parcours de placement le seront également au début de l'âge adulte. »

- Le chercheur Martin Goyette

En effet, les chercheurs démontrent que les jeunes placés ont connu en moyenne 5,25 changements de lieux dans leur parcours, en excluant de ce calcul les courts placements de moins de 72 heures. Près de 15 % des jeunes avaient subi 10 déplacements ou plus, et 11 % avaient été déplacés plus de 12 fois. L'un des répondants avait été déplacé pas moins de 49 fois au cours de son placement. En ajoutant les placements courts, la moyenne grimpe à 5,89 changements, et le nombre maximal de déplacements subis par un jeune s'élève à... 77.

En mettant en rapport le nombre de déplacements avec le temps de placement, les chercheurs en arrivent donc à la conclusion que les jeunes ont subi un peu plus d'un changement de lieu de vie par an si on exclut les placements courts, et de près de deux par an si on inclut les placements de moins de 72 heures.

 

Keywords

Download news item

application/pdf iconPDFHelp

OPTIONS

M T W T F S S
 
 
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
 
 
 
 
 
Logo OIJJ
  • International Juvenile Justice Observatory (IJJO). Belgian Public Utility Foundation

    All rights reserved

  • Head Office: Rue Mercelis, nº 50. 1050. Brussels. Belgium

    Phone: 00 32 262 988 90. Fax: 00 32 262 988 99. oijj@oijj.org

We use cookies on this site to enhance your user experience

You can change the settings or get more information here.