Des érudits musulmans recommandent l’amélioration de l’encadrement de la jeunesse et des femmes