Inicio sesión | Registrar

Twitter
Linkedin
Youtube
Domingo, 09 de Agosto de 2020

Sala de Prensa

Cameroun : comment juguler la crise pénitentiaire ?

Martes, 20 de Agosto de 2019 | África, Camerún
AfrikiPresse
Noticia

Des centaines de détenus ont organisé des émeutes à la prison centrale de Kondengui Yaoundé et à la prison de Buea dans la région du Sud-Ouest du Cameroun. La mutinerie de juillet 2019, principalement orchestrée par des détenus arrêtés suite à la crise anglophone, réclamant de meilleures conditions de vie, a déclenché des incendies dans les prisons déjà encombrées. Les forces de l’ordre ont tiré des coups de feu pour réprimer les émeutes. Pourquoi une telle congestion des prisons et comment s’en sortir?

Résorber le déficit des infrastructures pénitentiaires

Selon un rapport publié en 2017 par World Prison Brie et les conclusions du ministère de la Justice, la population carcérale au Cameroun, y compris les personnes en détention provisoire, s’établirait à 30 701. Ce nombre a considérablement augmenté, principalement en raison de la situation sociopolitique. La crise dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest a éclaté à la fin de 2016 et s’est transformée en conflit armé entre les forces gouvernementales et les groupes séparatistes, ce qui a entraîné de nombreuses morts mais également de nombreuses arrestations. Un rapport de Human Rights Watch datant de 2018 indique que le pays ne dispose que de 79 établissements pénitentiaires pour accueillir tous ces prisonniers, y compris les femmes, les mineurs et les étrangers. Ces établissements datant principalement de l’époque coloniale, d’une capacité prévue de 17 915 personnes, comptaient plus de 30 000 détenus en juin 2018.

Aujourd’hui, leur nombre est supérieur.

Palabras clave

Descarga de la noticia

application/pdf iconPDFAyuda

OPCIONES

L M M J V S D
 
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
 
 
 
 
 
 
Logo OIJJ
  • Observatorio Internacional de Justicia Juvenil (OIJJ). Fundación Belga de Utilidad Pública

    Todos los derechos reservados

  • Sede Social: Rue Armand Campenhout, nº 72 bte 10. 1050. Bruselas. Bélgica.

    Tlf: 00 32 262 988 90. Fax: 00 32 262 988 99. oijj@oijj.org

Utilizamos 'cookies' para ofrecerte una mejor experiencia y obtener estadísticas de visita

Puedes cambiar la configuración u obtener más información aquí.