Inicio sesión | Registrar

Twitter
Linkedin
Youtube
Domingo, 31 de Mayo de 2020

Sala de Prensa

Conakry: la journée du mois de l’enfant guinéen célébrée à la Maison centrale

Martes, 25 de Junio de 2019 | África, Guinea
Guinéenews
Noticia

Les ministères en charge de l’Enfance et de la Justice et leurs partenaires ont célébré vendredi, 21 juin, la journée festive du mois de l’enfant guinéen dans l’enceinte de la Maison centrale, la plus grande prison de Conakry. Terre des hommes – organisatrice de la cérémonie –, Union Européenne, Unicef… étaient toutes représentées à cette cérémonie marquée par des discours, des prestations théâtrales de détenus, des remises de trophées, des dégustations de repas etc.

L’initiative de cette cérémonie à la Maison centrale est  venue du ministère de l’Action sociale, de la Promotion féminine et de l’Enfance. Une initiative en ligne avec la Convention internationale relative aux droits de l’enfant de 1989 qui vise à protéger les enfants contre toutes formes de violence, de discrimination ou de sanction motivées par la situation juridique.

« C’est un honneur pour nous de vous recevoir au sein de cet établissement pénitentiaire à l’occasion de la célébration du mois de l’enfant guinéen. Merci d’avoir accordé une attention particulière aux enfants en conflit avec la loi en général et plus particulièrement à ceux privés de leur liberté », a apprécié le directeur national adjoint de l’Administration pénitentiaire et de la Réinsertion Mamadou Gando Bah. L’occasion était pour Bah de souligner que Terre des hommes – avec l’appui technique et financier de l’Union Européenne – a effectué des travaux de réhabilitation dans les prisons pilotes identifiées dans le cadre de la réforme du système pénitentiaire guinéen. Dans ces prisons, a indiqué Bah, l’ONG développe aussi des activités de réinsertion des détenus. « Ces travaux de réhabilitation ont considérablement permis d’améliorer les conditions de détention tandis que le volet réinsertion est axé sur le développement de nombreuses activités socioprofessionnelles en faveur des détenus et des ex-détenus », a-t-il expliqué.

Mamadou Gando Bah a indiqué que les réformes dans le système pénitentiaire guinéen accordent une place importante à la réinsertion socioprofessionnelle des détenus avec un accent particulier sur les mineurs et les femmes. A la Maison centrale de Kaloum, 100% des mineurs et des femmes sont prises en compte contre 20% des hommes majeurs. A l’actif de la fondation Terre des hommes, il a notamment cité la formation de 11 éducateurs de la Maison centrale sur les techniques d’accompagnement psychosocial, la formation d’un pool de formateurs pour l’alphabétisation de certains détenus, l’installation des ateliers (coiffure, couture, teinture).

Palabras clave

Descarga de la noticia

application/pdf iconPDFAyuda

OPCIONES

L M M J V S D
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
Logo OIJJ
  • Observatorio Internacional de Justicia Juvenil (OIJJ). Fundación Belga de Utilidad Pública

    Todos los derechos reservados

  • Sede Social: Rue Armand Campenhout, nº 72 bte 10. 1050. Bruselas. Bélgica.

    Tlf: 00 32 262 988 90. Fax: 00 32 262 988 99. oijj@oijj.org

Utilizamos 'cookies' para ofrecerte una mejor experiencia y obtener estadísticas de visita

Puedes cambiar la configuración u obtener más información aquí.