Connexion | Inscription

Twitter
Linkedin
Youtube
Mercredi 15 Juillet 2020

Salle de Presse

Barack Obama interdit le placement à l'isolement des enfants et adolescents dans les centres de détention fédéraux

Wednesday 10th of February 2016 | Amerique du Nord, États-Unis
justice pour mineurs dans le monde

Le 25 janvier dernier, le Washington Post a publié un article du président des États-Unis dans lequel Barack Obama déclare qu'il est nécessaire de “repenser le placement à l'isolement”. Dans l'article, le président des États-Unis souligne en effet que cette pratique entraîne des “conséquences psychologiques dévastatrices à long terme”. Barack Obama a ainsi déclaré qu'il était déterminé à interdire le placement à l'isolement pour les délinquants juvéniles dans les centres de détention fédéraux, rajoutant que le recours à cette pratique était de plus en plus utilisé “à outrance” aux États-Unis et avec des “résultats désolants”.


Selon la Maison-Blanche, jusqu'à 100 000 personnes sont placées à l'isolement dans des centres de détention américains, parmi lesquelles des jeunes et des personnes souffrant de troubles mentaux. Des études montrent que les personnes maintenues à l'isolement risquent davantage d'adopter des comportements violents ou associables. Barack Obama a déclaré que le maintien de détenus dans un tel environnement “n'améliorera pas la sécurité” des Américains et empêche ceux qui ont purgé leur peine de devenir “des membres productifs de la société”.

Le président des États-Unis a indiqué que l’isolement était nécessaire dans certains cas concrets, notamment pour protéger les autres détenus, le personnel pénitentiaire ou l’individu de lui-même mais que “cette pratique devrait être limitée et utilisée sous certaines conditions et seulement en dernier ressort”.

Le président des États-Unis adopte les recommandations du ministère de la Justice que celui-ci a élaborées à partir d'une étude qu'il a menée depuis l'été dernier sur le recours abusif à l'isolement dans les centres de détention aux États-Unis. Parmi les réformes fédérales, on retrouve l'interdiction de placer des délinquants juvéniles à l'isolement et de recourir à cette pratique dans le cas d'infractions de faible gravité, l'extension des traitements pour les personnes souffrant de troubles mentaux et l'augmentation du temps accordé en dehors des cellules pour les détenus placés à l'isolement.

De telles réformes pourraient concerner 10 000 personnes privées de liberté et maintenues à l'isolement dans les centres fédéraux. Barack Obama espère que ces réformes au niveau fédéral serviront de modèle pour réviser les systèmes correctionnels au niveau local et des États. Il a souligné les résultats encourageants que certains États américains, comme le Colorado ou le Nouveau Mexique, ont déjà obtenus grâce aux réformes qu'ils ont entreprises dans leur système pénitentiaire.

Alors que le président des États-Unis termine son mandat, sa volonté affichée d'interdire le placement à l'isolement constitue une des mesures de son plan de réforme de la justice pénale dont l'objectif est de rendre le système de justice pénale américain “plus intelligent, plus juste, moins cher et plus efficace”.

L'OIJJ félicite les réformes entreprises par le président des États-Unis et le ministère américain de la Justice et souligne que le placement à l'isolement ne devrait être utilisé qu’en dernier ressort, pour une durée limitée et dans des cas très spécifiques. L’OIJJ rappelle aussi que des mesures appropriées doivent être appliquées pour garantir le bien-être physique et psychologique du détenu. L'OIJJ encourage enfin les États et les collectivités locales aux États-Unis à suivre ces avancées menées au niveau fédéral.


Logo OIJJ
  • Observatoire International de Justice Juvénile (OIJJ). Fondation Belge d'utilité Publique

    Tous droits réservés

  • Siège: Rue Armand Campenhout, nº 72 bte 10. 1050. Bruxelles. Belgique.

    Téléphone: 00 32 262 988 90. Fax: 00 32 262 988 99. oijj@oijj.org

Sur ce site internet, nous employons des cookies dans le but d'améliorer l'expérience des utilisateurs

Je désire recevoir de plus amples informations.