Connexion | Inscription

Twitter
Linkedin
Youtube
Mercredi 15 Juillet 2020

Salle de Presse

L'UNICEF publie un nouveau rapport sur le recrutement des enfants dans les conflits armés

Friday 19th of February 2016
justice pour mineurs dans le monde

Le 8 février 2016, l'UNICEF Royaume-Uni a publié un nouveau rapport sur les enfants soldats intitulé "Ending the recruitment and use of children in armed conflict" (Mettre fin au recrutement et à l'utilisation des enfants dans les conflits armés). Dans ce rapport, l'organisation de défense des droits de l'enfant exprime sa préoccupation face à la pratique persistante du recrutement et de l'utilisation des enfants dans les conflits armés. L'organisation formule un certain nombre de recommandations politiques afin de mieux s'attaquer à cette grave exploitation des enfants.


D'importants progrès ont été réalisés depuis la publication en 1996 du très influent rapport “Impact of Armed Conflict on Children” (“Impact des conflits armés sur les enfants”). Le 12 février dernier, soit la date de la Journée internationale contre l'utilisation d'enfants soldats, la communauté internationale s'est félicitée de la libération de plus de 10 000 enfants soldats en 2015, grâce à l'action de l'UNICEF et de ses partenaires.

Néanmoins, l'UNICEF souligne que des dizaines de milliers d'enfants sont toujours recrutés par les États et par d'autres acteurs non étatiques dans le monde. Plus précisément, on estime que les jeunes de moins de 18 ans représentent une part considérable des membres d'au moins 49 groupes armés et 7 forces de sécurité gouvernementales dans plusieurs pays du monde, comme en Afghanistan, au Soudan du Sud, en RDC ou encore au Yémen.

Le rapport distingue trois domaines principaux dans lesquels des progrès sont nécessaires pour mettre fin au recrutement et à l'utilisation des enfants dans les conflits armés. En premier lieu, l'UNICEF recommande aux gouvernements de renforcer le cadre de prévention en introduisant des mesures telles que le renforcement de la protection des écoles, l'enregistrement universel des naissances, ainsi que l'adoption et l'application d'une législation adéquate pour combattre le recrutement des enfants.

Le deuxième domaine concerne la mise en œuvre d'un processus accéléré de libération des enfants soldats. Les États devraient prendre toutes les mesures nécessaires pour libérer les jeunes engagés dans les conflits armés, même lorsque les cessez-le-feu ou les accords de paix font toujours défaut. Une fois que les jeunes garçons et filles sont parvenus à s'échapper ou ont été libérés d'un groupe armé ou d'une force gouvernementale, davantage d'efforts devraient aussi être déployés pour assurer leur réintégration dans la communauté, notamment en termes de financements à long terme.

Enfin, l'UNICEF demande instamment aux gouvernements de renforcer leurs efforts dans la consolidation de la paix en prenant en compte les aspects de réconciliation et de justice transitionnelle.

L'OIJJ salue la publication de ce rapport et soutient l'UNICEF dans sa mission pour empêcher l'enrôlement des mineurs. Le recrutement et l'utilisation des enfants dans les conflits armés représentent une violation grave des droits de l'homme, conformément à la Convention des Nations Unies relative aux droits de l'enfant et à ses Protocoles facultatifs.

Photo credit: Unicef/UNI202923/Holt


Logo OIJJ
  • Observatoire International de Justice Juvénile (OIJJ). Fondation Belge d'utilité Publique

    Tous droits réservés

  • Siège: Rue Armand Campenhout, nº 72 bte 10. 1050. Bruxelles. Belgique.

    Téléphone: 00 32 262 988 90. Fax: 00 32 262 988 99. oijj@oijj.org

Sur ce site internet, nous employons des cookies dans le but d'améliorer l'expérience des utilisateurs

Je désire recevoir de plus amples informations.