Connexion | Inscription

Twitter
Linkedin
Youtube
Samedi 26 Septembre 2020

Salle de Presse

Un nouveau rapport remet en cause l’importance de l’idéologie comme incitation au recrutement des enfants par des groupes extrémistes

Monday 26th of February 2018
justice pour mineurs dans le monde

L’Université des Nations Unies (UNU), un think tank de l’ONU, a publié le 12 février « Cradled by Conflict : Child Involvement with Armed Groups in Contemporary Conflict », un rapport s’appuyant sur de nouvelles recherches de terrain à partir de trois études de cas en zones de conflit. Ce rapport soutient que les efforts menés dans la lutte anti-terroriste fondés sur des préconceptions largement partagées au sujet des motivations idéologiques des enfants et jeunes recrutés dans les groupes extrémistes sont souvent peu efficaces, et pourrait même être contreproductifs.


 « Dans de nombreux cas, l’idéologie n’apparait pas être la raison principale qui dirige les enfants vers les groupes armés, même pour ceux qu’on catégorise comme des « extrémistes violents » », dit Dr Siobhan O’Neil, rédactrice en chef de cette publication. « Les données recueillies depuis les zones de conflit en Syrie et en Iraq, au Mali, et au Nigéria suggèrent que même dans les cas où l’idéologie joue un rôle dans le parcours d’un enfant vers un groupe armé, elle n’est qu’un facteur parmi tant d’autres. »

Le rapport conclue que l’idéologie s’entremêle souvent à d’autres facteurs importants comme la sécurité physique ou alimentaire, la famille et le réseau de relations, les incitations financières, la coercition, et l’attrait des groupes armés, qui offrent aux jeunes une communauté toute faite, une identité et un statut.

 «La communauté internationale conserve une compréhension dépassée et irréaliste de la façon dont les groupes armés recrutent les enfants et maintiennent leur participation, ainsi que de la façon dont les enfants quittent les groupes armés et de leurs perspectives de réintégration dans des contextes instables, affirme O’Neil. Ces résultats ont des implications importantes pour les politiques et les programmes visant à adresser le recrutement, l'utilisation et la sortie d'enfants des groupes armés. Des interprétations erronées du problème peuvent entraîner des programmes d’intervention mal adaptés et/ou conduire les enfants à se sentir stigmatisés et à nourrir du ressentiment. »

 « Nous avons la responsabilité de mieux adapter nos politiques et programmes afin d’empêcher le recrutement des enfants et leur exploitation par les groupes armés. Les enfants sont notre ressource la plus précieuse. La communauté internationale peut faire plus pour exploiter leurs motivations positives et s’associer avec eux pour les impliquer dans la lutte pour la paix. »

 « Cradled by Conflict » est l’aboutissement d’un projet de recherche de deux ans, mené par l’Université des Nations Unies (UNU), en collaboration avec l’UNICEF, le Département des opérations de maintien de la paix (DOMP), et avec les gouvernements suisse et luxembourgeois.

UN Photo/Tobin Jones


Logo OIJJ
  • Observatoire International de Justice Juvénile (OIJJ). Fondation Belge d'utilité Publique

    Tous droits réservés

  • Siège: Rue Armand Campenhout, nº 72 bte 10. 1050. Bruxelles. Belgique.

    Téléphone: 00 32 262 988 90. Fax: 00 32 262 988 99. oijj@oijj.org

Sur ce site internet, nous employons des cookies dans le but d'améliorer l'expérience des utilisateurs

Je désire recevoir de plus amples informations.