Connexion | Inscription

Twitter
Linkedin
Youtube
Mardi 19 Novembre 2019

Salle de Presse

Budapest accueille la première rencontre du projet « AWAY » sur des mesures de déjudiciarisation pour la jeunesse

Friday 2nd of June 2017
L’OIJJ au quotidien

Le projet « AWAY - Alternative Ways to Address Youth » (Mesures de déjudiciarisation pour la jeunesse) a tenu sa rencontre de lancement le 4 et 6 avril à Budapest. Ce projet mise sur les mesures extrajudiciaires dirigées aux enfants en conflit avec la loi, et est coordonnée par Terre des Hommes Hongrie. L’OIJJ est un partenaire de ce projet. 


« AWAY » a été crée en réponse à une lacune de mesures extrajudiciaires pour la jeunesse en conflit avec la loi parmi d’anciens pays socialistes des régions de l’Europe centrale et de l’Est, qui continuent d’utiliser un approche punitive plutôt que basée sur la réhabilitation. Quoique les gouvernements de ces pays comptent sur des techniques restauratives légales et structurées, les mesures extrajudiciaires, en particulier, sont en majeure partie inaccessibles pour les enfants provenant de zones rurales et de milieux défavorisés. À cet effet, le projet cherche à promouvoir l’utilisation de la déjudiciarisation afin d’aborder une approche adaptée aux enfants au sein du système de justice juvénile.

Les objectifs de ce projet sont de construire des preuves régionales empiriques basées sur les mesures extrajudiciaires utilisées par le système de justice juvénile, puis d’incorporer les données reçues à travers de cette recherche et des sessions de formation, afin de développer du matériel d’information en matière de justice adaptée aux enfants, dirigé aux enfants et aux adultes des pays concernés. Ces outils seront utilisés dans le but d’influencer les politiques pour les programmes aux niveaux local et régional.

Cette réunion de lancement a permis aux partenaires de se rencontrer pour la première fois, permettant la formation d’un groupe cohésif. L’OIJJ était représenté par Aurélie Edjidjimo, assistante chargée de projets et politiques à l’OIJJ. Conjointement avec DEI Belgique, Mme Edjidjimo a définit le cadre du projet et le concept des mesures de déjudiciarisation, incluant comment elles s’appliquent à la justice restaurative, et comment elles s’en différencient.

Les tactiques de déjudiciarisation sont utilisées dans le but d’empêcher aux enfants de tomber dans le système de justice traditionnel, en leur offrant des alternatives productives qui leur sont favorables autant à eux-mêmes qu’à la société. Les mesures extrajudiciaires sont différentes de la justice restaurative ; cependant, tel que mentionné par le « Manuel de mesure des indicateurs de la justice pour mineurs » de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime, une mesure de déjudiciarisaton « peut s'agir notamment de mesures fondées sur les principes de la justice réparatrice. »

En plus de discuter sur le concept de la déjudiciarisation, l’OIJJ a présenté les objectifs et le contenu d’une formation en ligne dans le cadre du projet « AWAY ». Le cours est basé sur la recherche effectuée tout au long du projet, et offrira aux gens à travers l’Union Européenne de l’information sur l’utilisation et l’implémentation de mesures de déjudiciarisation, tout en portant une attention particulière sur la justice restaurative en tant que programme de déjudiciarisation.

Galerie d'images


Logo OIJJ
  • Observatoire International de Justice Juvénile (OIJJ). Fondation Belge d'utilité Publique

    Tous droits réservés

  • Siège: Rue Mercelis, nº 50. 1050. Bruxelles. Belgique.

    Téléphone: 00 32 262 988 90. Fax: 00 32 262 988 99. oijj@oijj.org

Sur ce site internet, nous employons des cookies dans le but d'améliorer l'expérience des utilisateurs

Je désire recevoir de plus amples informations.