Connexion | Inscription

Twitter
Linkedin
Youtube
Jeudi 14 Novembre 2019

Salle de Presse

Conférence finale du projet PRALT: Les partenaires présentent les résultats de la recherche sur la radicalisation juvénile

Monday 18th of June 2018
L’OIJJ au quotidien

La conférence finale du projet PRALT sur la prévention de la radicalisation juvénile s’est déroulée le 14 juin à Madrid. Le projet « PRALT - La prévention de la radicalisation juvénile : Promouvoir l’utilisation des alternatives à la détention à travers la formation judiciaire » s’attaque au problème de la radicalisation juvénile en misant sur le partage de connaissances et de bonnes pratiques entre les professionnels du milieu judiciaire et d’autres acteurs impliqués dans plusieurs États-membres de l’UE.


Cette conférence finale a été l’occasion pour les partenaires du projet de présenter leurs observations. Elle a eu lieu conjointement à la publication du manuel à destination des professionnels sur la prévention de la radicalisation juvénile, produit dans le cadre du projet.

L’évènement a été ouvert par des discours de Raquel Jiménez Martos, de l’Observatoire International de Justice Juvénile (Belgique), et de Daniel Navalón Sesa, de Fundación Diagrama (Espagne).

La première présentation de la journée, ayant pour thème « Analyse des stratégies entrant en jeu dans la radicalisation et le recrutement des jeunes », a été donnée par Álvaro Vicente Palazón, du Programme sur le Terrorisme Mondial du Real Instituto Elcano (Espagne), et présidée par Natalia García-Guilabert, de l’Observatoire International de Justice Juvénile.

S’est ensuite tenue une session sur « Analyse comparative de la radicalisation juvénile en Europe », qui s’est centrée sur la présentation de rapports nationaux par les représentants de plusieurs partenaires du projet, et notamment Eduard Matt du Ministère de Justice de Brême (Allemagne), Ségolène de Puineuf de la Direction de la protection judiciaire de la Jeunesse du Ministère de la Justice (France), Juan José Periago Morant de Fundación Diagrama (Espagne), Claudiu Raicu de l’Administration Nationale des Pénitenciers et le Service Roumain des Renseignements (Roumanie), ainsi que Natalia García-Guilabert et Tallulah Hewett de l’Observatoire International de Justice Juvénile. Julia Reinelt, du Réseau de prévention de la violence (VPN), s’est également jointe à eux. La session a été présidée par la consultante Frances Sheahan (Royaume-Uni).

La présentation suivante, portant sur « Prévention de la radicalisation : Perspective communautaire », a été réalisée par Luisa Mérida Merenciano, co-auteure du « Plan transversal pour la convivialité et la prévention de la radicalisation violente dans la ville de Málaga » (Espagne), ainsi que Lotte Lucassen et Salma Mallouk du Diamond Programme (Pays-Bas). Jolande uit Beitjerse, de l’Erasmus School of Law de l’Université Érasme de Rotterdam (Pays-Bas) a présidé la session.

Après la pause déjeuner, la conférence s’est poursuivie par un colloque sur les mesures et sanctions communautaires dans le milieu de la prévention de la radicalisation, donné par Olad Aden, du Gangway program (Allemagne), et présidé par Maria João Leote de Carvalho, du Centre interdisciplinaire des sciences sociales de la Nouvelle Université de Lisbonne (Portugal).

S’est ensuite tenue une présentation sur les programmes de prévention de la radicalisation dans les contextes de détention et les programmes de réintégration, réalisée par Carlos Fernández Gómez, du Secrétariat général des Institutions pénitentiaires (Espagne), et présidée par Jonathan Van Durmen, de l’École Internationale de Justice Juvénile.

La dernière partie du séminaire a été consacrée à « Les Droits de l’enfant pour les enfants recrutés et utilisés par des groupes terroristes », présenté par Philip D. Jaffé, du Centre Interfacultataire en Droits de l’Enfant de l’Université de Genève (Suisse), et présidé par Raquel Jiménez Martos.

 

Co-Funded by the Justice Programme of the European Union

Galerie d'images


Logo OIJJ
  • Observatoire International de Justice Juvénile (OIJJ). Fondation Belge d'utilité Publique

    Tous droits réservés

  • Siège: Rue Mercelis, nº 50. 1050. Bruxelles. Belgique.

    Téléphone: 00 32 262 988 90. Fax: 00 32 262 988 99. oijj@oijj.org

Sur ce site internet, nous employons des cookies dans le but d'améliorer l'expérience des utilisateurs

Je désire recevoir de plus amples informations.