Connexion | Inscription

Twitter
Linkedin
Youtube
Lundi 11 Novembre 2019

Salle de Presse

Conférence sur la prévention de la radicalisation et de la criminalisation de la jeunesse à Bruxelles

Tuesday 13th of June 2017
L’OIJJ au quotidien

Le 3 mai, l'OIJJ a participé à la conférence  « Overcoming youth marginalisation - Best practices to prevent radicalisation and criminalisation of youth in state of vulnerability » (Vaincre la marginalisation des jeunes - Meilleures pratiques pour la prévention de la radicalisation et de la criminalisation des jeunes en situation de vulnérabilité) dans les bureaux du Comité économique et social européen (CESE) à Bruxelles. La conférence a été organisée par Human Rights Youth Organization (HRYO) en partenariat avec le CESE et l'Intergroupe des droits de l'enfant du Parlement européen.


L'événement fut l'occasion de discuter et d'échanger sur les meilleures pratiques qui contribuent à la prévention de la marginalisation et de la criminalité chez les jeunes, du radicalisme et de l'extrémisme violent. Il a rassemblé des membres du Parlement européen, des maires de municipalités européennes et des représentants de la société civile.

Les participants ont été accueillis par le président du Comité économique et social européen, M. Georges Dassis, qui a tenu à souligner que «la lutte contre la marginalisation des jeunes devrait être une priorité, non seulement pour l'UE mais aussi pour les autorités nationales et régionales, ainsi que pour toutes les organisations de la société civile. »

Au cours de l’avant-midi, Mme Caterina Chinnici, membre du Parlement européen et coprésidente de l'Intergroupe des droits de l'enfant du Parlement européen, et Mme Hilde Vautmans, députée pour l’Alliance des démocrates et des libéraux pour L’Europe (ALDE) et membre de l'Intergroupe des droits de l'enfant du Parlement européen, ont souligné l’ importance pour l'UE  d’encourager et d’améliorer les bonnes pratiques, ainsi que pour définir un plan d'action afin de prévenir et contrer la marginalisation et la radicalisation des jeunes.

En après-midi, les approches et pratiques locales ont été présentées et discutées à l’occasion d'une table ronde composée de Mme Margaret Tuite, Coordinatrice des droits de l'enfant de la Commission européenne, Mme Tamimount Essaidi, Directrice de la Maison de Quartier Saint-Antoine, Mme Gabriella Civico, directrice du CVE-European Volunteering Centre, et Mme Adélaïde Vanhove, chargée d’affaires européennes à l'OIJJ.

Mme Vanhove a présenté le projet actuel de l'UE mené par l'OIJJ « La prévention de la radicalisation juvénile : Promouvoir l’utilisation des alternatives à la détention à travers la formation judiciaire », qui traite la question de la radicalisation juvénile à travers le partage de connaissances et de bonnes pratiques entre les professionnels de la justice et entre acteurs de plusieurs États membres de l'UE.

Photo: HRYO

 

Co-Funded by the Justice Programme of the European Union


Logo OIJJ
  • Observatoire International de Justice Juvénile (OIJJ). Fondation Belge d'utilité Publique

    Tous droits réservés

  • Siège: Rue Mercelis, nº 50. 1050. Bruxelles. Belgique.

    Téléphone: 00 32 262 988 90. Fax: 00 32 262 988 99. oijj@oijj.org

Sur ce site internet, nous employons des cookies dans le but d'améliorer l'expérience des utilisateurs

Je désire recevoir de plus amples informations.