Connexion | Inscription

Twitter
Linkedin
Youtube
Mardi 17 Septembre 2019

Salle de Presse

“Inceste, que justice soit faite” vu par une spécialiste du droit pénal : “La victime reste encore trop à la marge”

Wednesday 6th of February 2019 | Europe, France
Telerama
Nouvelle

Trouver le courage de porter plainte. Affronter le doute, la lenteur de la procédure, le manque d’accompagnement… Pour les victimes d’inceste, le parcours judiciaire ressemble à un long combat à l’issue incertaine, que retrace le documentaire fort et délicat d’Audrey Gloaguen, Inceste, que justice soit faite, diffusé par France 5. En donnant la parole à des femmes et à des jeune filles abusées sexuellement par un membre de leur famille, il met au jour un douloureux face-à-face : d’un côté, des victimes en quête de reconnaissance ; de l’autre, une institution désincarnée qui réclame des preuves... Co-auteure d’une étude du CNRS, « Les viols dans la chaîne pénale », et d’un rapport sur « Les violences sexuelles à caractère incestueux sur mineur.e.s » (1), Audrey Darsonville, professeur de droit pénal à l’université de Lille, a vu le film. Elle éclaire la logique judiciaire à l’œuvre dans ces affaires complexes.

Matière

Télécharger nouvelles

application/pdf iconPDFAide

OPTIONS

M T W T F S S
 
 
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
 
 
 
 
 
 
Logo OIJJ
  • Observatoire International de Justice Juvénile (OIJJ). Fondation Belge d'utilité Publique

    Tous droits réservés

  • Siège: Rue Mercelis, nº 50. 1050. Bruxelles. Belgique.

    Téléphone: 00 32 262 988 90. Fax: 00 32 262 988 99. oijj@oijj.org

Sur ce site internet, nous employons des cookies dans le but d'améliorer l'expérience des utilisateurs

Je désire recevoir de plus amples informations.