Connexion | Inscription

Twitter
Linkedin
Youtube
Mardi 25 Février 2020

Salle de Presse

Le recours aux tests osseux pour les migrants examiné par le Conseil constitutionnel

Monday 11th of March 2019 | Europe, France
lexpress
Nouvelle

Les "Sages" se pencheront à partir de mardi sur le sujet, suite à une question prioritaire de constitutionnalité d'un jeune Guinéen qui assure être mineur.

Le recours aux tests osseux sur des mineurs étrangers isolés est-il conforme à la Constitution ? Les "Sages" se pencheront mardi sur ces examens très controversés réalisés pour déterminer l'âge des jeunes migrants. C'est un jeune Guinéen, Adama S., qui est à l'origine de cette démarche : il avait posé une question prioritaire de constitutionnalité (QPC), après que son âge a été estimé entre 20 et 30 ans, alors qu'il assurait n'avoir que 15 ans.

Reconnu majeur par un juge des enfants en 2017, puis en appel en juillet, Adama S. s'était pourvu en cassation. Il ne peut plus bénéficier d'un placement auprès de l'Aide sociale à l'enfance (ASE).

Matière

Télécharger nouvelles

application/pdf iconPDFAide

OPTIONS

M T W T F S S
 
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
 
Logo OIJJ
  • Observatoire International de Justice Juvénile (OIJJ). Fondation Belge d'utilité Publique

    Tous droits réservés

  • Siège: Rue Mercelis, nº 50. 1050. Bruxelles. Belgique.

    Téléphone: 00 32 262 988 90. Fax: 00 32 262 988 99. oijj@oijj.org

Sur ce site internet, nous employons des cookies dans le but d'améliorer l'expérience des utilisateurs

Je désire recevoir de plus amples informations.