Connexion | Inscription

Twitter
Linkedin
Youtube
Dimanche 17 Novembre 2019

Salle de Presse

Le sort des combattants étrangers terroristes doit être traité dans le respect des droits de l'homme

Thursday 29th of August 2019
Algérie Presse Service
Nouvelle

NEW YORK (Nations unies) - Deux hauts responsables des Nations Unies ont demandé au Conseil de sécurité d'appuyer la lutte contre le groupe terroriste autoproclamé "Etat islamique" (Daech), tout en soulignant les défis posés par le sort des combattants étrangers terroristes faits prisonniers et le traitement des personnes suspectées de l’être.

"Ces six derniers mois, des milliers de combattants de Daech présumés, avec leurs familles, ont été détenus en Irak et en République arabe syrienne", a déclaré Vladimir Voronkov, le chef du Bureau du contreterrorisme des Nations Unies (OCT)."Nombreux sont bloqués dans des camps surpeuplés, dans des conditions extrêmes, ce qui engendre des préoccupations sécuritaires et humanitaires sévères", a-t-il relevé.

Selon ce bureau, le camp d’Al Hol, en Syrie, compterait 70.000 personnes, y compris des femmes et des enfants avec de possibles liens avec des groupes terroristes répertoriés comme tels par les Nations Unies.

Dans son dernier rapport sur la menace posée par Daech à la sécurité et à la paix internationales, le Secrétaire général de l’ONU souligne que les Etats membres sont responsables au premier chef de leurs ressortissants identifiés comme étant des combattants étrangers terroristes réels ou suspects et que les politiques et actions pouvant mener à leur apatridie doivent être évitées.

Matière

Télécharger nouvelles

application/pdf iconPDFAide

OPTIONS

M T W T F S S
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
 
Logo OIJJ
  • Observatoire International de Justice Juvénile (OIJJ). Fondation Belge d'utilité Publique

    Tous droits réservés

  • Siège: Rue Mercelis, nº 50. 1050. Bruxelles. Belgique.

    Téléphone: 00 32 262 988 90. Fax: 00 32 262 988 99. oijj@oijj.org

Sur ce site internet, nous employons des cookies dans le but d'améliorer l'expérience des utilisateurs

Je désire recevoir de plus amples informations.