Connexion | Inscription

Twitter
Linkedin
Youtube
Lundi 16 Septembre 2019

Salle de Presse

Quel avenir pour les enfants de Daesh ?

Thursday 7th of February 2019 | Asie, Syrie
Le Vif
Nouvelle

En janvier 2016, l'UNICEF estimait à plus de 3,5 millions les enfants pris dans les conséquences de la guerre en Syrie[1]. Dans les conflits armés du monde entier, 250 000 enfants sont recensés, dont 40% de filles [2]. En outre, il a été estimé que 31 000 femmes vivant sur le territoire de Daesh étaient enceintes en 2016 [3].

L'utilisation de mineur-e-s n'a pas commencé avec Daesh. Bien au contraire, cette technique s'inscrit dans l'Histoire des guerres. Les armées occidentales étaient peuplées de nombreux adolescents du Moyen-Âge jusqu'à la Première Guerre Mondiale, et qu'au milieu du XIXème siècle, les armées britanniques avaient recruté de très jeunes enfants dans leurs régiments[4]. Ils ont toujours eu une valeur plus que symbolique : au pire, la force du renouveau, au mieux des bras armés dociles.En janvier 2016, l'UNICEF estimait à plus de 3,5 millions les enfants pris dans les conséquences de la guerre en Syrie[1]. Dans les conflits armés du monde entier, 250 000 enfants sont recensés, dont 40% de filles [2]. En outre, il a été estimé que 31 000 femmes vivant sur le territoire de Daesh étaient enceintes en 2016 [3].

 

Matière

Télécharger nouvelles

application/pdf iconPDFAide

OPTIONS

M T W T F S S
 
 
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
 
 
 
 
 
 
Logo OIJJ
  • Observatoire International de Justice Juvénile (OIJJ). Fondation Belge d'utilité Publique

    Tous droits réservés

  • Siège: Rue Mercelis, nº 50. 1050. Bruxelles. Belgique.

    Téléphone: 00 32 262 988 90. Fax: 00 32 262 988 99. oijj@oijj.org

Sur ce site internet, nous employons des cookies dans le but d'améliorer l'expérience des utilisateurs

Je désire recevoir de plus amples informations.