Connexion | Inscription

Twitter
Linkedin
Youtube
Mercredi 15 Juillet 2020

Salle de Presse

Un rapport révèle une situation « explosive » dans les centres de rétention

Wednesday 5th of June 2019 | Europe, France
Politis
Nouvelle

Plus de 45 000 étrangers ont été privés de libertés en France en 2018. Parmi eux, malgré six condamnations de la France par la Cour européenne des droits de l’homme depuis 2012, 1 429 enfants ont été enfermés.

Émeutes, incendies, tentatives de suicide et grèves de la faim : les associations présentes dans les centres de rétention administrative (CRA) dénoncent une « situation explosive » consécutive à la banalisation de l’enfermement et à l’aggravation des conditions de rétention. Pour la neuvième année consécutive, la Cimade, l’Ordre de Malte France, Assfam-SOS Solidarités, France terre d’asile, Forum Réfugiés-Cosi et Solidarité Mayotte publient, mardi 4 juin, un rapport alarmant sur la situation des étrangers placés en centre de rétention administrative.

45 851 étrangers ont été privés de liberté en 2018. 1 429 étaient des enfants. Alors que le nombre d’éloignements reste stable, la durée moyenne d’enfermement a progressé de 12,8 jours en 2017 à 14,6 jours en 2018. Des tendances qui ne sont certes pas nouvelles, mais qui ont été « renforcées depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron au pouvoir », affirme David Rohi, membre de la Cimade. Il pointe notamment l’entrée en vigueur au 1er janvier 2019 de la loi Asile et immigration, qui allonge de 45 à 90 jours la durée maximale de détention.

Début janvier, des dizaines de retenus des CRA de Vincennes, du Mesnil-Amelot, d'Oissel et de Sète ont entamé une grève de la faim inédite, massive et coordonnée. « Les formes de révoltes et de violences se multiplient à l’intérieur des centres, poursuit David Rohi. Les émeutes n’ont jamais été observées aussi fréquemment et intensément qu’en 2018. Casses, incendies et grèves de la faim se multiplient. La contestation prend aussi des formes plus ténues : les gens font massivement part d’un sentiment d’injustice, de révolte et de souffrance. »

Matière

Télécharger nouvelles

application/pdf iconPDFAide

OPTIONS

M T W T F S S
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
 
 
Logo OIJJ
  • Observatoire International de Justice Juvénile (OIJJ). Fondation Belge d'utilité Publique

    Tous droits réservés

  • Siège: Rue Armand Campenhout, nº 72 bte 10. 1050. Bruxelles. Belgique.

    Téléphone: 00 32 262 988 90. Fax: 00 32 262 988 99. oijj@oijj.org

Sur ce site internet, nous employons des cookies dans le but d'améliorer l'expérience des utilisateurs

Je désire recevoir de plus amples informations.