Connexion | Inscription

Twitter
Linkedin
Youtube
Jeudi 19 Septembre 2019

Salle de Presse

Violences à Passamaïnty : une vidéo dénonce “une bavure policière”

Friday 28th of June 2019 | Europe, France
le Journal de Mayotte
Nouvelle

Une vidéo tournée le 14 juin et qui circule sur Twitter montre un policier qui frappe un adolescent menotté. Nous avons remonté l'histoire de ce court film qui, plus que le coup de sang d'un fonctionnaire, illustre la tension générée par les rixes intervillageoises et les difficultés d'intervention des forces de l'ordre.

La vidéo ne dure que 20 secondes. Présentée comme tournée à Passamaïnty, on y voit deux policiers autour d’un adolescent menotté. Soudain le policier de droite gifle l’ado qui vacille et se redresse avant de recevoir un second coup au visage et d’être embarqué dans la voiture de police. Fin du film. En commentaire, l’internaute s’inquiète d’une “bavure policière”.

Le JDM a été alerté sur cette vidéo cinq jours après sa mise en ligne, soit le 20 juin. Dès lors nous avons cherché à authentifier le document.

La première étape a consisté à l’analyser par nos propres moyens, au delà de la légende et du commentaire qui, de fait, tendent à manipuler celui qui visionne. Que voit-on ? Deux policiers français (à leur uniforme), dont l’un semble porter l’insigne des maîtres chien, un véhicule banalisé, de nombreux témoins et une architecture compatible avec les bâtiments de Mayotte. De prime abord, le fichier semble cohérent.

Mais un tel document, fût-il choquant, nécessite d’aller plus loin. Qu’est ce que le document ne montre pas ? D’abord il n’y a pas de son, impossible donc d’évaluer le contexte sonore, y a-t-il eu injures ou menaces, y a-t-il des sirènes en arrière plan ? Ensuite elle est très courte, et cadrée serré. Que s’est-il passé avant, et après, et que se passe-t-il autour des deux fonctionnaires ? Là encore, la vidéo ne le dit pas.

La deuxième étape a consisté à analyser la vidéo avec des logiciels dits “forensics”, qui permettent d’analyser un fichier en profondeur. Ni ces outils ni les recherches inversées n’ont permis de penser que la vidéo était détournée de son contexte, comme on le voit souvent sur Internet.

Matière

Télécharger nouvelles

application/pdf iconPDFAide

OPTIONS

M T W T F S S
 
 
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
 
 
 
 
 
 
Logo OIJJ
  • Observatoire International de Justice Juvénile (OIJJ). Fondation Belge d'utilité Publique

    Tous droits réservés

  • Siège: Rue Mercelis, nº 50. 1050. Bruxelles. Belgique.

    Téléphone: 00 32 262 988 90. Fax: 00 32 262 988 99. oijj@oijj.org

Sur ce site internet, nous employons des cookies dans le but d'améliorer l'expérience des utilisateurs

Je désire recevoir de plus amples informations.