Inicio sesión | Registrar

Twitter
Linkedin
Youtube
Viernes, 24 de Mayo de 2019

Sala de Prensa

Le recours aux tests osseux pour les migrants examiné par le Conseil constitutionnel

Lunes, 11 de Marzo de 2019 | Europa, Francia
lexpress
Noticia

Les "Sages" se pencheront à partir de mardi sur le sujet, suite à une question prioritaire de constitutionnalité d'un jeune Guinéen qui assure être mineur.

Le recours aux tests osseux sur des mineurs étrangers isolés est-il conforme à la Constitution ? Les "Sages" se pencheront mardi sur ces examens très controversés réalisés pour déterminer l'âge des jeunes migrants. C'est un jeune Guinéen, Adama S., qui est à l'origine de cette démarche : il avait posé une question prioritaire de constitutionnalité (QPC), après que son âge a été estimé entre 20 et 30 ans, alors qu'il assurait n'avoir que 15 ans.

Reconnu majeur par un juge des enfants en 2017, puis en appel en juillet, Adama S. s'était pourvu en cassation. Il ne peut plus bénéficier d'un placement auprès de l'Aide sociale à l'enfance (ASE).

Palabras clave

Descarga de la noticia

application/pdf iconPDFAyuda

OPCIONES

L M M J V S D
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30
 
31
 
 
 
Logo OIJJ
  • Observatorio Internacional de Justicia Juvenil (OIJJ). Fundación Belga de Utilidad Pública

    Todos los derechos reservados

  • Sede Social: Rue Mercelis, nº 50. 1050. Bruselas. Bélgica

    Tlf: 00 32 262 988 90. Fax: 00 32 262 988 99. oijj@oijj.org

Utilizamos 'cookies' para ofrecerte una mejor experiencia y obtener estadísticas de visita

Puedes cambiar la configuración u obtener más información aquí.