Syrie : deux familles de jihadistes demandent leur rapatriement en France

La justice française examine mardi les recours en urgence déposés par deux femmes retenues avec leurs enfants dans le camp de Roj au Kurdistan syrien pour contraindre l'Etat français à les rapatrier, a appris l'AFP auprès de leurs avocats. Me William Bourdon et Me Vincent Brengarth, qui assurent conjointement la défense de ces deux femmes, ont déposé deux référés-liberté pour que la justice administrative oblige le ministre des Affaires étrangères à "procéder au rapatriement de ces deux familles afin de faire cesser l'atteinte grave et manifestement illégale au droit de la vie des enfants mineurs détenus". Les deux femmes ont chacune trois enfants, âgés d'un an et demi à huit ans.
Ámbito
Internacional
Materias
Familia
Justicia
Refugiados
Descargar original