Connexion | Inscription

Linkedin
Youtube
Samedi 18 Août 2018

Conférence OIJJ

IVème Conférence Internationale de l’OIJJ

2 Février 2011 International

IV Conferencia Internacional OIJJ

Avec une large participation internationale et réunissant des représentants des Nations Unies et institutions de l'UE, des autorités nationales et régionales, et des experts du domaine universitaire et des ONGs, s’est tenu la quatrième Conférence Internationale de l’OIJJ, les 9 et 10 Novembre 2010 OIJJ à Rome (Italie) sous le titre: « Développement de systèmes de justice juvénile intégrateurs: Approches et méthodologies relatives à la santé mentale et à la consommation de drogues ».

La quatrième Conférence Internationale, organisée en collaboration avec l'Institut Don Calabria, a bénéficié du soutient du Ministère de la Jeunesse de l'Italie, dans le cadre de l’Année Internationale de la Jeunesse 2010-11, le Ministère de la Justice de l'Italie, de la Ville de Roma, et de l'Association Internationale Diagrama.

A cette occasion, la Conférence Internationale de l’OIJJ a ciblé le débat sur la nécessité de coordonner des programmes et des ressources pour permettre une intervention efficace auprès des enfants et des jeunes ayant des problèmes de santé mentale et / ou l'abus de substances et qui, en même temps, sont à risque et / ou en conflit avec la loi. Le débat s’est centré sur deux lignes principales : a) Troubles mentaux et consommation de drogues : Analyse de la situation des mineurs en conflit avec la loi, et 2) Systèmes de justice juvénile et de santé : Une nécessaire collaboration interdisciplinaire et intégrée.

Lors du discours d'inauguration, le Président de l'Observatoire International de Justice Juvénile, le Dr Francisco Legaz Cervantes, a souligné la nécessité «de développer et de promouvoir des systèmes de justice juvénile intégrateurs, en étroite coordination et collaboration entre la justice, la santé et le volet socio-éducative» en soulignant également «qu’en aucun cas nous devrions pénaliser nos enfants et jeunes ayant des problèmes de santé mentale, tout comme nous ne devrions pas pathologiser les jeunes infracteurs». Dans ce même sens, s’est prononcé, M. Roberto Salvan, Directeur général du Comité italien de l'UNICEF et le Dr Bruno Brattoli, Chef du Département de la Justice Juvénile du Ministère de la Justice de l'Italie.

Au cours des deux jours de Conférence, plus de soixante conférenciers venant du monde entier ont abordé de sujets concernant l'intervention auprès des jeunes infracteurs particulièrement vulnérables en raison de troubles mentaux et / ou la consommation de drogues. Parmi eux, se trouvait un grand nombre de hauts représentants des organisations internationales (UNICEF, ILANUD, Comité des droits de l'enfant), des organisations internationales non gouvernementales (Association internationale des magistrats de la jeunesse et de la famille (AIMJF), Centre international pour la prévention de la criminalité (CIPC), et des organismes nationaux tel que le Centre national pour la Santé mentale et de la Justice Juvénile des États-Unis. Par ailleurs, il convient de souligner la participation du Département de la Protection Judiciaire de la Jeunesse du Ministère de la Justice de France et du SENAME du Ministère de la Justice du Chili, dans le cadre des accords de collaboration entre l’OIJJ et ces institutions nationales.

La session introductive a été présentée par le Professeur Dr. Thomas Grisso (Université de Massachusetts, États-Unis) qui a abordé le sujet concernant les « Principes directeurs pour élaborer des programmes de traitement pour les jeunes contrevenants souffrant de troubles mentaux ».

Cette quatrième Conférence s'est tenue dans le cadre du projet de recherche «L’analyse comparative européenne et le transfert de compétences sur les recours en matière de santé mentale pour les jeunes infracteurs (MHYO)» développé sous le programme Daphné III de la Commission européenne et coordonné par l'OIJJ. Ce projet vise essentiellement à développer les meilleures pratiques et les programmes de formation adaptés aux besoins des professionnels et des enfants, suivant une approche intégrée et multidisciplinaire des systèmes de justice et de santé.

Au total, plus de 350 participants provenant de 50 pays d’Europe, d’Amérique, d’Afrique, d’Asie, et de l'Océanie ont abordé un grand nombre des questions transversales concernant la justice des mineurs, tels que: l'étude de la situation des jeunes délinquants souffrant de troubles mentaux ou liés à l'usage de drogues, les réponses du système de justice juvénile aux infractions commises par des enfants et des jeunes souffrant de troubles mentaux, le profil des jeunes délinquants et l'analyse des ressources utilisées pour leur intégration sociale, les considérations éthiques concernant le traitement des troubles mentaux, et la nécessité de promouvoir des ressources spécialisées entre les systèmes de justice juvénile et les services de santé, etc.

Pour conclure, il a été souligné la nécessité de parvenir à une compréhension globale de la situation des jeunes délinquants souffrant de troubles mentaux, suivant des près leur situation sociale, familiale et personnelle, ainsi que de renforcer la coordination et la collaboration multidisciplinaire entre tous les acteurs et organismes concernés. Grâce aux recommandations spécifiques élaborées par le Comité scientifique de la quatrième Conférence Internationale, OIJJ s'engage, pour la période 2010-2012, à promouvoir dans l'agenda international et européen, l’amélioration des ressources de santé pour les jeunes infracteurs dans le cadre des politiques de prévention et d'intervention pour apporter des réponses efficaces, dans le respect l'intérêt supérieur de l'enfant.

Logo Daphne

Programme DAPHNE III
Analyse comparative et transfert de connaissance au niveau européen
sur les recours en matière de santé mentale pour les jeunes délinquants - Projet « MHYO »

Galerie d'images

IV Conferencia Internacional OIJJ
Bookmark and Share
Logo OIJJ
  • Observatoire International de Justice Juvénile (OIJJ). Fondation Belge d'utilité Publique

    Tous droits réservés

  • Siège: Rue Mercelis, nº 50. 1050. Bruxelles. Belgique.

    Téléphone: 00 32 262 988 90. Fax: 00 32 262 988 99. oijj@oijj.org