Connexion | Inscription

Twitter
Linkedin
Youtube
Samedi 26 Septembre 2020

Salle de Presse

Interviews OIJJ - Felix Lopez Sanchez. Professeur en Psychologie du Développement et de l'Éducation à l'Université de Salamanque. Espagne

Wednesday 5th of March 2014 | National, Espagne

Avec ses trente années de recherche reconnues, il nous explique ses études sur le développement sexuel, affectif et social des jeunes. Fort de son expérience, cet expert nous présente de nouveaux programmes novateurs en cours de développement dans le domaine de la prévention et de l'intervention auprès des adolescents qui commettent des agressions sexuelles. M. López Sánchez explique également quels sont les besoins de formation des professionnels qui sont en contact avec ces jeunes pour les aider et leur donner un avenir meilleur. Enfin, il parle de l'importance de promouvoir dans les écoles l'éducation sexuelle aux jeunes pour leur faire comprendre comment se comporter et pourquoi.


Felix Lopez Sanchez a été Professeur en Psychologie du Développement et de l'Éducation à l'Université de Salamanque. Il a fait ses études à l'Université complutense de Madrid et à l'Université de Salamanque, mais aussi dans le Département de Sexologie de l'Université du Québec à Montréal (Canada). Entre autres voyages à l'étranger, il a passé deux mois à l'Université de Durham (Etats-Unis) avec le Dr David Finkelhor. Il a commencé à s’intéresser au le sujet de la violence en 1978, suite à l'étude de 87 enfants à la Casa Cuna de Salamanque, où il allait un jour par semaine avec des étudiants stagiaires. Cette expérience, ainsi que la rencontre avec l'œuvre de Bowlby lors de ses premières années d’études universitaires, ont influencé la direction de son travail. En 1981 il a publié les résultats de son premier travail,  [López, F. (1981): Los orígenes de la socialización. Infancia y Aprendizaje, 15, 7-18], critiquant ouvertement la thèse comportementaliste qui voit la socialisation comme un processus de conditionnement. L'année suivante, son article [López, F. (1982): Niños en Casa Cuna. Infancia y Aprendizaje, 16, 529-547], révèle les résultats de l'étude des enfants de la Casa Cuna. Au cours de ces mêmes années, il a publié divers articles sur les enfants de la Casa Cuna et sur leur «situation étrange», en montrant leurs différences avec ceux qui vivent avec leurs familles. Il a travaillé dans ce domaine depuis ce moment-là, et parmi ses publications les plus importantes nous pouvons citer les suivantes : López, F (2008): Necesidades en la Infancia y Adolescencia. Madrid: Pirámide; López, F. Carpintero, E. Del Campo, A., Lazaro, S. y Siriano, S. (2006): Bienestar Personal y Social (programa de intervención). Madrid: Pirámide; López, F., Carpintero, E., Del Campo, A., Lazaro, S. y Sortianbo, S. (2011). Menores Infractores: programas educativos y terapéuticos. Madrid: Pirámide.De même, il convient de signaler qu’il a réalisé avec son équipe de recherche la seule étude sur les violences sexuelles en Espagne, basée sur un échantillon national. Sa méthode de travail a toujours consisté à aborder les problèmes en se basant sur une triple approche : la recherche fondamentale, le développement de nouvelles théories et l’élaboration, la mise en œuvre et l’évaluation des programmes d’intervention.

Au cours de votre longue carrière en tant que spécialiste en psychologie de la sexualité, et avec derrière vous plus de 30 ans d'enseignement et de recherche sur la relation entre le sexe et les sentiments, quels sont, en quelques lignes, les éléments importants de l’évolution de la sexualité des jeunes?

- L'expérience et le modèle des relations amoureuses entre les parents, ainsi que leurs relations d’attachement. Grâce à ces relations, ils acquièrent un monde de représentations et d’expériences de base ;  
- Les informations ou l’absence d’informations ;    
- Les attitudes apprises au sein de leur famille et avec leurs pairs, etc. ; 
- Les bonnes expériences sexuelles ou les expériences sexuelles traumatisantes.

Selon votre contribution à la publication récente d’OPCION Chili Programa de Tratamiento para el control de la agresión sexual CAS-R (Programme de traitement pour le contrôle de l'agression sexuelle CAS‑R), quels aspects ou objectifs thérapeutiques fondamentaux faut-il prendre en compte lorsque l’on travaille avec des jeunes délinquants sexuels?

- Réapprendre à avoir des contacts sexuels et émotionnels avec les autres. L’éducation sexuelle d’un point de vue positif. Il ne s'agit pas seulement d’éviter qu’ils récidivent, mais aussi de les rendre heureux.

- Apprendre à contrôler ses émotions mais aussi le désir et l'attirance sexuelle, tout en étant conscient qu'il ne faut les imposer à personne.
- Acquérir une éthique des relations amoureuses. L'éthique du consentement.   
 -Développer l'empathie cognitive et affective envers les autres, en particulier envers des victimes potentielles.

Entre 2009 et 2011, la Commission européenne a soutenu l'OIJJ dans le développement et la coordination d'un projet d’« Analyse comparative et transfert de connaissance au niveau européen sur les recours en matière de santé mentale pour les jeunes délinquants » (MHYO, sigle en anglais).[1] Grâce à cette étude, il est devenu apparent qu’il existe un manque de traitement approprié, tout comme de stratégies et de politiques spécifiques pour les jeunes délinquants ayant des problèmes de santé mentale. Quels autres programmes innovants sont actuellement développés dans le domaine de la prévention et de l'intervention auprès des adolescents qui commettent des agressions sexuelles?

J’ose mentionner le nôtre : Félix López et autres (2011). Moins de délinquants: les programmes éducatifs et thérapeutiques. Madrid : Pirámide.

Tenant compte de la nécessité et du manque de formation des professionnels quant à la prévention et au traitement des problèmes de santé mentale des jeunes en conflit avec la loi, l’un des résultats du projet MHYO a été de créer un « Manuel pour améliorer la connaissance et les compétences professionnelles et pour développer un programme d’action de plaidoyer» [2]. Quels sont, à cet égard, les besoins en formation identifiés par les professionnels en contact avec les jeunes délinquants sexuels ? Quels outils de formation existant actuellement pour ces professionnels ?

Ils ne sont pas formés à l'université et, généralement, il n'y a pas de programmes de formation spécifiques de 3ème cycle. Il s'agit d'une grande nécessité. Associer la formation avec un centre d'éducation et de thérapie serait une bonne alternative.

Selon vous, quelles sont les mesures et les réformes légales les plus efficaces pour faire face aux cas d'agressions sexuelles commises par des jeunes ? Pourquoi?

 

- Avoir un âge commun de consentement dans un monde mondialisé : 14 ou 15 ans.
- Ajouter également une certaine asymétrie d'âge pour les mineurs ayant entre 14 et 18 ans et leurs éventuelles relations avec des adultes.
- Avoir une approche de réhabilitation envers les jeunes délinquants.

Quels mécanismes ou stratégies devraient-être développés pour promouvoir une plus grande sensibilisation de la société à des questions telles que l'éducation affective et sexuelle ou le traitement du comportement des adolescents et des adolescentes qui commettent des agressions sexuelles? De quelle manière pourrait-on assurer une meilleure éducation au respect de l'égalité et de la prévention de la violence de genre?

- Par le biais de l'éducation sexuelle: généraliser un modèle biographique et professionnel à l’école (López F. 2005, Educación sexual, Madrid : Biblioteca Nueva). Clarifier le rôle de la famille, de l'école et des professionnels de la santé.    

- Pour les agresseurs: d’une part une prise de conscience de la plainte, et de l’autre une prise de conscience de la réhabilitation. Il n’est pas vrai de dire qu’il n’y a aucune solution et qu’ils sont voués à la récidive.

Les résultats de récentes recherches sur ces jeunes soulignent l'efficacité de la « thérapie multisystémique »[3], basée sur des interventions intégrées au sein de la communauté et de la famille. En ce sens, quels autres modèles de traitement, bonnes pratiques et références d'intérêt pouvez-vous recommander à nos partenaires et aux professionnels qui s'intéressent à ce domaine?

Nos propositions existent sous forme écrite et sont compatibles avec cette orientation multisystémique.

Quels progrès professionnels ont été réalisés ces dernières années et quels défis existent pour les experts, les institutions et les organisations impliqués dans ce domaine?

Progrès : la prise de conscience du problème et l'augmentation des plaintes.
Défauts : aucune éducation sexuelle adéquate ou formation de professionnels. La formation est dans les mains d’organismes privés qui vivent grâce à leurs clients (dans les masters) et l'évaluation est peu exigeante.

 


[1] http://www.oijj.org/en/mhyoen_volumeI

[3]New therapy proves effective for juvenile sex offenders’. http://www.publicintegrity.org/2013/04/24/12559/new-therapy-proves-effec...


Logo OIJJ
  • Observatoire International de Justice Juvénile (OIJJ). Fondation Belge d'utilité Publique

    Tous droits réservés

  • Siège: Rue Armand Campenhout, nº 72 bte 10. 1050. Bruxelles. Belgique.

    Téléphone: 00 32 262 988 90. Fax: 00 32 262 988 99. oijj@oijj.org

Sur ce site internet, nous employons des cookies dans le but d'améliorer l'expérience des utilisateurs

Je désire recevoir de plus amples informations.