Connexion | Inscription

Twitter
Linkedin
Youtube
Mardi 22 Octobre 2019

Salle de Presse

L’Irlande interdit les châtiments corporels sur les enfants

Friday 27th of November 2015 | Europe, Irlande
justice pour mineurs dans le monde

L’Irlande est devenue le 47e pays du monde et le 20e État membre de l’Union européenne à introduire une interdiction totale des châtiments corporels sur les enfants, y compris en milieu familial. Le mercredi 11 novembre dernier, le parlement a adopté une loi en ce sens, abolissant ainsi la notion juridique de « châtiment raisonnable » précédemment inscrite dans le droit irlandais et interdisant de fait aux parents de punir physiquement leurs fils et leurs filles. 


S’exprimant sur cette évolution, la sénatrice Jillian Van Turnhout, ancienne directrice de la Children’s Rights Alliance (Alliance pour les droits des enfants) a déclaré que « cet amendement nous permet de nous rassembler autour de l’idée que tous les citoyens sont égaux » et qu’ « on ne peut jamais défendre la violence contre les enfants ».

Elle a affirmé que la défense invoquant le « châtiment raisonnable » permettait « aux parents et autres responsables légaux de justifier des agressions ordinaires contre leurs enfants ». Autour du monde, 80 États et pays autorisent les parents et les responsables de l’accueil ou de la garde d’un enfant inculpés pour agression ou cruauté à l’égard de ce dernier à faire valoir la notion juridique de « châtiment raisonnable » visant à discipliner l’enfant, pratique souvent synonyme d’« éducation ».

Par le passé, la position de l’Irlande en matière de châtiments corporels sur les enfants a été critiquée par divers organes des Nations Unies ; en 2015, le pays était déclaré en non-conformité avec la Charte sociale européenne pour n’avoir pris aucune mesure en vue d’interdire les châtiments corporels sur les enfants en toute circonstance que ce soit.

Le Comité des droits de l’enfant définit les « châtiments corporels » comme « toute punition qui implique de la force physique ou dont l’intention est de causer un certain degré de douleur ou de gêne, peu importe la perspective » et a décrit toute forme de châtiment corporel comme « invariablement dégradante ».

L’OIJJ salue le récent amendement irlandais interdisant les châtiments corporels sur les enfants, et réaffirme sa position officielle d’allié et de contributeur auprès de la Global Initiative to End All Corporal Punishment of Children (Initiative globale pour la fin des châtiments corporels contre les enfants). Nous appelons davantage d’États à prendre des mesures semblables à celles adoptées en Irlande. La violence physique ne devrait jamais être employée à l’égard des enfants, y compris à titre disciplinaire. À l’heure où seuls 47 pays interdisent formellement tout type de châtiment corporel sur les enfants, il reste manifestement beaucoup à faire pour la protection des plus vulnérables.


Logo OIJJ
  • Observatoire International de Justice Juvénile (OIJJ). Fondation Belge d'utilité Publique

    Tous droits réservés

  • Siège: Rue Mercelis, nº 50. 1050. Bruxelles. Belgique.

    Téléphone: 00 32 262 988 90. Fax: 00 32 262 988 99. oijj@oijj.org

Sur ce site internet, nous employons des cookies dans le but d'améliorer l'expérience des utilisateurs

Je désire recevoir de plus amples informations.