Connexion | Inscription

Twitter
Linkedin
Youtube
Mardi 19 Novembre 2019

Salle de Presse

La France dit « Non au harcèlement scolaire »

Friday 13th of November 2015 | Europe, France
justice pour mineurs dans le monde

En France, près de 700 000 enfants sont affectés chaque année par le harcèlement scolaire. Afin de lutter contre ce phénomène et de sensibiliser le public, la ministre de l’Éducation, Najat Vallaud-Belkacem, a déclaré le 5 novembre 2015 première journée nationale contre le harcèlement.


Depuis 2012, le ministère français de l’Éducation a intensifié ses efforts pour la prévention et la réduction du harcèlement, avec des initiatives telles que la diffusion de campagnes de communication, la mise en place d’un numéro vert gratuit et le déploiement d’un réseau de 250 référents académiques assurant des formations au sein des établissements.

Le gouvernement français a profité de l’occasion de cette journée nationale pour dévoiler son plan pour aider les élèves victimes de harcèlement à sortir du silence. Les quatre axes principaux de ce plan sont :

- Sensibiliser en instaurant une journée nationale contre le harcèlement et en diffusant à cette date des émissions consacrées au harcèlement sur les chaînes publiques.

- Prévenir le harcèlement en créant des outils pédagogiques à disposition des professionnels et des familles.

- Former les enseignants et les élèves à reconnaître et à résoudre ces problèmes, via la création d’ambassadeurs lycéens et la mobilisation de 1 500 formateurs professionnels.

- Prendre en charge avec un protocole rénové de prise en charge du harcèlement dans les écoles, la mise à disposition de fiches conseil à destination des personnels éducatifs et la mise en place d'un numéro vert spécialement conçu pour la lutte contre le harcèlement et le cyber-harcèlement.

L’OIJJ espère que l’ensemble de ces efforts encouragera les enfants et les adolescents victimes de harcèlement à prendre la parole pour évoquer leur situation, et aidera les professionnels qui travaillent avec des enfants à repérer ces situations pour intervenir en conséquence.


Logo OIJJ
  • Observatoire International de Justice Juvénile (OIJJ). Fondation Belge d'utilité Publique

    Tous droits réservés

  • Siège: Rue Mercelis, nº 50. 1050. Bruxelles. Belgique.

    Téléphone: 00 32 262 988 90. Fax: 00 32 262 988 99. oijj@oijj.org

Sur ce site internet, nous employons des cookies dans le but d'améliorer l'expérience des utilisateurs

Je désire recevoir de plus amples informations.