Connexion | Inscription

Twitter
Linkedin
Youtube
Lundi 15 Juillet 2019

Salle de Presse

Une nouvelle étape pour l’instauration d’un système judiciaire pour les jeunes adultes aux États-Unis

Friday 4th of December 2015 | Amerique du Nord, États-Unis
justice pour mineurs dans le monde

Le 6 novembre dernier, le gouverneur du Connecticut, Dannel Molloy, a dévoilé un projet de réforme novateur pour le système de justice juvénile de l’État. Il a proposé d’élever de 17 à 20 ans l’âge de la majorité pénale dans la juridiction, et d’instaurer une procédure distincte pour les affaires impliquant des prévenus et des délinquants âgés de 21 à 25 ans. Cette réforme ferait du Connecticut le premier État à prolonger au-delà de 18 ans l'âge de la minorité pénale. Le Connecticut fait souvent figure de pionnier dans la réforme des systèmes de justice juvénile.


Cette proposition novatrice émerge alors qu’un nombre croissant de travaux scientifiques sur le développement neurologique des adolescents et des jeunes adultes démontrent que le mode de fonctionnement du cerveau des jeunes dans la vingtaine est plus proche de celui des adolescents que des adultes plus âgés. Jusqu’à l’âge de 25 ans environ, le cerveau des jeunes adultes est plus réactif et capable d’évolution, ce qui implique une plus grande disposition à la réhabilitation.

Les annonces du gouverneur ont été saluées par de nombreux professionnels et organisations qui militent pour la hausse de l’âge d’inclusion dans le système de justice juvénile à travers le pays, telles que l’Annie E. Case Foundation, la Connecticut Juvenile Justice Alliance (Alliance pour la justice juvénile du Connecticut) et la Campaign for Youth Justice (Campagne pour la justice juvénile).

L’OIJJ se réjouit également de cette initiative, et préconise l’établissement d’un système distinct pour les jeunes adultes de moins de 26 ans, intégré dans la justice juvénile et entièrement indépendant du système judiciaire pour adultes. Les caractéristiques, les besoins et les facteurs de risque et de protection propres aux jeunes adultes peuvent ainsi faire l’objet d’une prise en charge efficace.


Logo OIJJ
  • Observatoire International de Justice Juvénile (OIJJ). Fondation Belge d'utilité Publique

    Tous droits réservés

  • Siège: Rue Mercelis, nº 50. 1050. Bruxelles. Belgique.

    Téléphone: 00 32 262 988 90. Fax: 00 32 262 988 99. oijj@oijj.org

Sur ce site internet, nous employons des cookies dans le but d'améliorer l'expérience des utilisateurs

Je désire recevoir de plus amples informations.