Connexion | Inscription

Twitter
Linkedin
Youtube
Lundi 26 Août 2019

Salle de Presse

Des experts abordent le sujet des violences sexistes envers les filles lors de la 25ème session de la CCPCJ

Monday 13th of June 2016
L’OIJJ au quotidien

La 25ème Session de la Commission pour la Prévention du Crime et la Justice Pénale (CCPCJ) a eu lieu au Vienna International Centre entre le 23 et le 27 mai 2016. L’Observatoire Internationale de Justice Juvénile a participé à cette session et a co-organisé deux événements en parallèle dédiés aux violences sexistes sur les jeunes filles mineures. Parmi les participants réunis à Vienne, on comptait les délégués de tous les Etats parties ainsi qu’un vaste éventail d’organisations non-gouvernementales et d’experts en la matière. 


Les événements, co-organisés en parallèle par l’OIJJ en partenariat avec le Conseil Académique du Système des Nations Unies (ACUNS), ont été conçus pour aborder le problème des violences sexistes sur les filles selon deux angles. La volonté principale derrière ces événements était de mettre en avant la grande différence entre adopter et implémenter des lois contre les crimes sexistes.

L’OIJJ et l’ACUNS ont aussi voulu inciter les États à promouvoir des lois pour interdire les normes culturelles ou sociales qui autorisent ou justifient toute forme d’extrême violence contre les filles, ainsi qu’à renforcer leurs politiques afin d’empêcher, de poursuivre et d’enquêter les actes de violence contre les filles.

La première table ronde, intitulée ‘Serious forms of violence against Girls in the context of terrorism, conflict and refugee crisis’ (‘Les formes de violence graves contre les filles dans le contexte du terrorisme, des conflits et de la crise des réfugiés’), a présenté des contributions de Anna Giudice Saget, Administratrice de la Section des Conventions criminelles à UNODC, Yvon Dandurand, Expert des Nations Unies, et Janice Joseph, Academy of Criminal Justice Sciences et chaire, comité de liaison des Nations Unies au WSV (World Society of Victimology).

Le deuxième événement, sous le nom ‘Gender-based violence against Girls and the Criminal Law’ (‘Les violences sexistes contre les filles et la loi pénale’), a été dirigé par l’OIJJ et parmi les intervenants conviés figuraient Marta Santos Pais, Représentante spéciale du Secrétaire général chargée de la question de la violence à l'encontre des enfants, et Giulia Melotti, consultante pour la Justice pour les enfants à UNODC.

L’ordre du jour de la Session de la CCPCJ comportait également de nombreuses autres problématiques, comme une délibération sur les efforts fournis par l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime et par les États Membres dans le domaine de la prévention du crime et la justice pénale, un compte rendu de l’usage et de l’application des standards et normes des Nations Unies dans la prévention du crime et la justice pénale, ainsi qu’une analyse de la tendance de la criminalité dans le monde et les problèmes émergeants et ainsi que les réponses sur le terrain. Par ailleurs, la Commission a débattu sur les suites du treizième Congrès des Nations Unies sur la Prévention du Crime et la Justice Pénale et la Déclaration de Doha adoptée par l’assemblée.


Logo OIJJ
  • Observatoire International de Justice Juvénile (OIJJ). Fondation Belge d'utilité Publique

    Tous droits réservés

  • Siège: Rue Mercelis, nº 50. 1050. Bruxelles. Belgique.

    Téléphone: 00 32 262 988 90. Fax: 00 32 262 988 99. oijj@oijj.org

Sur ce site internet, nous employons des cookies dans le but d'améliorer l'expérience des utilisateurs

Je désire recevoir de plus amples informations.