Connexion | Inscription

Twitter
Linkedin
Youtube
Dimanche 23 Février 2020

Salle de Presse

Jour 1 – Deuxième Rencontre du Sous-comité du CAPJJ pour l’ASEAN

Wednesday 15th of June 2016
L’OIJJ au quotidien

La journée d’ouverture de la Deuxième Rencontre du Sous-comité du CAPJJ pour l’ASEAN, qui se tenait le 15 juin, était dédiée aux questions de la protection transfrontalière pour les enfants en conflit avec la loi.


Cet événement sur trois jours a été organisé par l’Observatoire International de Justice Juvénile (OIJJ) en partenariat avec le Ministère de la Justice thaïlandais. Il a été inauguré par le Président de l’OIJJ, Dr. Francisco Legaz Cervantes, et le professeur Wisit Wisitsora-At, Directeur Général du Department of Juvenile Observation and Protection (DJOP) (Département de l’Observation et la Protection Juvénile) du Ministère de la Justice en Thaïlande.

Dans son discours, Dr. Legaz a insisté sur l’importance essentielle d’améliorer le système juridique juvénile et d’harmoniser les politiques avec les standards internationaux, afin de créer un meilleur avenir social pour les enfants dans la région de l’ASEAN. Le Président de l’OIJJ a souligné le besoin de mesures spécifiques ayant pour but de répondre aux problèmes régionaux et sociaux particuliers qui touchent ces enfants, tout en mettant en avant leur développement personnel et social au sein d’un système juridique juvénile qui a pour priorité le bien être de l’enfant et sa réintégration. Dr. Legaz a aussi mis l’accent sur la question de la privation de liberté pour les enfants en conflit avec la loi, qui est très répandue dans de nombreux pays au sein de l’ASEAN.

Cette intervention était suivie par un discours inaugural de M. Kobkiat Kasivivat, Adjoint Permanent au Secrétariat du Ministère de la Justice Thaïlandais, qui a souligné le besoin d’une coopération avancée et d’une réflexion commune entre les pays de l’ASEAN, signalant que c’était une grande opportunité pour améliorer et promouvoir les bonnes pratiques.

La Rencontre du Sous-comité du CAPJJ pour l’ASEAN a été ensuite formellement lancée avec les remarques de M. Cédric Foussard, Directeur des Affaires Internationales de l’OIJJ, qui a présenté la trajectoire et les activités du CAPJJ, et Dr. Kattiya Ratanadilok, Chef de la Recherche et du Développement au DJOP, qui a présenté le travail sur la protection transfrontalière pour les enfants en conflit avec la loi, avec 14 recommandations. Ils ont tous les deux encouragé les échanges entre les participants, en précisant que les membres du Sous-comité du CAPJJ pour l’ASEAN devraient s’appuyer sur ces recommandations basées sur des idées positives et des bonnes pratiques.

Après ces remarques introductives, l’allocution principale du Dr. Ton Liefaard, Professeur á l’Université de Leiden, s’est concentrée sur les enfants en situation transfrontalière, ainsi que les principaux problèmes, défis, précautions et priorités. Les questions clés traitées ont été celles des enfants qui traversent les frontières après avoir commis un crime ; les enfants qui commettent un crime dans un pays étranger, qu’ils soient de l’ASEAN ou d’un autre pays ; et les enfants migrants qui sont accusés de crimes dans une situation transfrontalière, ainsi que les enfants victimes ou témoins.

Mr. Liefaard a également proposé une vision Européenne (UE), avec le cadre décisionnel concernant la coopération transfrontalière et la reconnaissance mutuelle, le Programme de Stockholm (2009), le EU Agenda for the Rights of the Child de 2011 (Programme de l’UE pour les droits de l’Enfant), et la Directive relative à la mise en place de garanties procédurales en faveur des enfants qui sont des suspects ou des personnes poursuivies dans le cadre des procédures pénales. Il a conclu en énonçant les étapes importantes á réaliser, dont l’élaboration de standards au niveau de l’ASEAN, l’échange de pratiques, la collecte et l’évaluation de données, et l’éducation et la formation.

Le sujet des discussions de la journée, « Protection transfrontalière pour les enfants en conflit avec la loi », a été présenté par Dr. Seree Nonthasoot, représentant pour la Thaïlande à la Commission Intergouvernementale de l’ASEAN des Droits de l’Homme (CIADH). Pendant son intervention sur les perspectives de l’ASEAN, Dr. Nonthasoot a insisté sur le besoin d’avoir une approche holistique face aux différents défis.

La première table ronde a traité du pays hôte, la Thaïlande, et de son approche quant aux problèmes transfrontaliers rencontrés par les enfants en conflit avec la loi, ainsi qu’une présentation des résultats de l’atelier national. Parmi les experts participants á ce groupe de discussion, on retrouve Prof. Wisit Sisitsora-At, Directeur Général du DJOP, Mr. Chareon Nantara, Directeur du Regional Juvenile Vocational Training Center 9 (Centre Régional 9 de Formation Professionnelle Juvénile), et Mr. Chainarin Janiam, Directeur du Juvenile Observation and Protection Centre (Centre d’Observation et de Protection Juvénile) de la province de Chonburi.

La session de l’après-midi a commencé avec les perspectives des Nations Unies et les recommandations concernant la coopération transfrontalière, avec des présentations de Mme. Anna Giudice Saget, Administratrice pour la Prévention du Crime et la Justice Pénale á l’UNODC, Mme Victorial Juat, Chef de la section de la Protection de l’Enfance du bureau UNICEF thaïlandais, et Mr. Alistair Boulton, Assistant du Représentant Régional de l’UNHCR. Les présentations ont été suivies par un échange entre les participants.

Après l’intervention des représentants des NU, une table ronde avec les experts de la coopération transfrontalière dans la justice juvénile s’est tenue, avec les interventions de Mme Malina Enlund, Directrice Asie de A21 Fundation, et Mme Vuthaya Charoenpol, Directrice du Programme-pays de Friends international en Thaïlande. Elles ont partagé leurs points de vue en tant que professionnelles travaillant dans des programmes avec des jeunes en conflit avec la loi.

Le reste des événements de la journée a prévu la présentation par trois pays membres de l’ASEAN de leurs points de vue sur les problèmes transfrontaliers, notamment leurs interventions, plans, défis et recommandations. Tout d’abord, le Cambodge a été représenté par Mme. Sotheavy Chan et Mr. Khemlin Ku, respectivement Secrétaire d’Etat et Directeur Général Adjoint du Ministère de la Justice Cambodgien, et Mr. Chhay Vanna, Sous-secrétaire d’État au Ministère des Affaires Sociales.

Ensuite, le Myanmar a été représenté par Mme Marlar Maw, Directrice Adjointe, Bureau du Département des Relations Internationales et de la recherche de la Cours Suprême de l’Union.

Enfin, le Vietnam a été représenté par deux délégués du Ministère de la Justice : An Dao, Chef Adjoint de la Division du Département du Droit Pénal et Administratif, et Mme Nguyen Minh Hang, Spécialiste Juridique du Département de Coopération Internationale.

Galerie d'images


Logo OIJJ
  • Observatoire International de Justice Juvénile (OIJJ). Fondation Belge d'utilité Publique

    Tous droits réservés

  • Siège: Rue Mercelis, nº 50. 1050. Bruxelles. Belgique.

    Téléphone: 00 32 262 988 90. Fax: 00 32 262 988 99. oijj@oijj.org

Sur ce site internet, nous employons des cookies dans le but d'améliorer l'expérience des utilisateurs

Je désire recevoir de plus amples informations.