Connexion | Inscription

Twitter
Linkedin
Youtube
Jeudi 19 Septembre 2019

Salle de Presse

La ministre de la Justice et de la Paix du Costa Rica et le président de l’OIJJ signent une Convention de coopération interinstitutionnelle pour la modernisation du système de justice juvénile dans le pays

Tuesday 10th of November 2015
L’OIJJ au quotidien

Le 20 octobre dernier, la ministre de la Justice et de la Paix du Costa Rica, Cecilia Sánchez Romero, et le président de l’Observatoire International de Justice Juvénile, Francisco Legaz Cervantes, ont signé à Madrid une Convention de coopération entre leurs institutions respectives, au cours d’une réunion à laquelle ont également pris part le vice-ministre de la Paix du Costa Rica, Víctor Barrantes, ainsi que la secrétaire générale et le programme manager de l’OIJJ, Cristina Goñi  et Juan Víctor Véliz.  


Les représentants du ministère de la Justice et de la Paix du Costa Rica et de l’OIJJ se sont retrouvés à la Casa de América pour la signature de cette Convention de coopération interinstitutionnelle, qui vise à conjuguer les efforts des deux institutions à travers la coordination d’initiatives promouvant la modernisation et l’amélioration du système de justice juvénile au Costa Rica.

Pour le président de l’OIJJ, Francisco Legaz, cette convention « née de la collaboration et du travail réalisé par nos deux institutions au cours des dernières années, s’inscrit dans leur continuité et consolide les efforts communs menés en faveur des enfants et des jeunes costaricains en situation à  risque ou en conflit avec la loi ».

La signature de la Convention s’est prolongée par une réunion de travail, au cours de laquelle les participants ont abordé diverses questions relatives à l’amélioration et à la spécialisation des programmes de prise en charge des adolescents en conflit avec la loi en situation de privation de liberté. Les principaux thèmes évoqués ont été l’insertion sociale et professionnelle, l’élaboration de programmes spécialisés destinés à promouvoir la formation, le travail et l’emploi, ainsi que l’articulation avec le secteur privé pour faciliter l’embauche effective.

L’Observatoire International de Justice Juvénile fournit une assistance technique au Costa Rica depuis plus de trois ans dans le cadre du programme EUROsociAL II, financé par l’Union européenne. Cette assistance se décline en trois volets d’action : l’accompagnement pour la modernisation des politiques publiques concernant les adolescents en conflit avec la loi ; le soutien pour la mise en œuvre et le renforcement des politiques publiques en matière de prévention de la violence par l’amélioration de la coordination des acteurs ; et enfin l’insertion socioprofessionnelle des personnes privées de liberté.

Le ministère de la Justice et de la Paix, référent de l’OIJJ pour son assistance technique au Costa Rica, s’est montré très proactif et engagé pour l’aboutissement des processus de transformation et de réforme du système de justice juvénile du pays. À cet égard, il convient de souligner qu’une Politique publique de justice juvénile restaurative, fruit de la coopération avec l’OIJJ, a été élaborée et adoptée à l’échelle nationale en 2015. Cette politique vise à influer sur les phases de prévention, d’intervention et de réinsertion sociale, à travers une approche de la résolution de conflit fondée sur la justice restaurative. Ce travail se matérialise actuellement par la création d’un guide méthodologique d’application des pratiques restauratives.

De plus, le Costa Rica est l’un des États signataires de la Déclaration de Carthagène des Indes pour la prévention de la violence et de la criminalité, par laquelle les pays d’Amérique latine affirment leur volonté politique de suivre les lignes d’action introduites dans le Modèle régional de politique intégrale pour la prévention de la violence et de la criminalité.

La signature de cette convention entre le ministère de la Justice et de la Paix et l’OIJJ marque l’établissement d’un cadre formel pour le prolongement de l’assistance technique, ainsi que l’ouverture de nouvelles fenêtres d’opportunité pour la poursuite de la collaboration des deux parties au bénéfice des enfants et des jeunes au Costa Rica.


Logo OIJJ
  • Observatoire International de Justice Juvénile (OIJJ). Fondation Belge d'utilité Publique

    Tous droits réservés

  • Siège: Rue Mercelis, nº 50. 1050. Bruxelles. Belgique.

    Téléphone: 00 32 262 988 90. Fax: 00 32 262 988 99. oijj@oijj.org

Sur ce site internet, nous employons des cookies dans le but d'améliorer l'expérience des utilisateurs

Je désire recevoir de plus amples informations.