Connexion | Inscription

Twitter
Linkedin
Youtube
Vendredi 15 Novembre 2019

Salle de Presse

Projet « PRALT » : La deuxième visite d’étude abordant les approches pour la déradicalisation fondées sur la communauté a lieu à La Haye

Friday 21st of April 2017
L’OIJJ au quotidien

L’OIJJ et la Fondation 180 se sont réunis à La Haye pour la deuxième visite d’étude du projet « PRALT – La prévention de la radicalisation juvénile : Promouvoir l’utilisation des alternatives à la détention à travers la formation judiciaire ». La visite d’étude et la session de formation aux Pays-bas touchait le processus de déradicalisation à travers des options alternatives à la détention, incluant les approches communautaires et familiales pour promouvoir le désengagement. 


La première journée de la visite fut organisée par le Netherlands Helsinki Committee ou NHC (Comité Néerlandais d’Helsinki), représenté par Pepijn Gerrits. Le NHC, membre du Conseil Européen de Justice Juvénile, est une organisation qui fait la promotion des droits de l’homme, de la bonne gouvernance et de la démocratie à travers tous les pays d’Europe.

Cédric Foussard, directeur des affaires internationales de l’OIJJ et Adélaïde Vanhove, chargée d’affaires européennes de l’OIJJ, ont tout deux ouvert la rencontre et la visite de terrain en soulignant l’importance d’envisager l’utilisation de programmes alternatifs axés sur la communauté pour tous les jeunes contrevenants, incluant ceux impliqués dans l’extrémisme violent.

Pendant la première partie de la rencontre, Amal Nassar, une experte indépendante et spécialisée sur la question de la radicalisation de l’université Leiden, a présenté ses recherches. Son travail analyse les réponses du Comité sur les droits des enfants concernant les enfants impliqués dans des délits reliés au terrorisme, en comparaison avec les rapports nationaux des partenaires du projet.

Une présentation de la version préliminaire du manuel du projet PRALT  (Vol. 2 et 3) a par la suite été exposée par les consultantes Lili-Anne de Jongh et Marzena Kordaczuk, conseillères au département de prévention du siège social de la police nationale de la Pologne, et membres de Radicalisation Awareness Network (Réseau pour la sensibilisation sur la radicalisation).

Leur présentation fut suivie d’une discussion avec les partenaires sur leurs rapports nationaux émis pour le projet, et les solutions que leurs pays respectifs ont tenté de mettre en œuvre afin de prévenir la radicalisation et de surmonter les difficultés rencontrées. Un des thèmes discutés concernait la meilleure façon d’approcher le nombre croissant de jeunes revenants de zones de conflit.

La deuxième journée de la rencontre était dédiée à la compréhension des pratiques hollandaises qui misent à promouvoir la déradicalisation, le désengagement, la réhabilitation et la réintégration des jeunes dans les états européens. Le groupe en a ainsi appris sur le projet Diamond Training, une intervention qui mise à augmenter le taux de résilience parmi les jeunes vulnérables, et à lutter contre la radicalisation tout en renforçant les liens avec la communauté.

Le groupe en a également appris davantage et visité les unités de prévention de la radicalisation appartenant à la police des Pays-Bas et à la municipalité de La Haye. Par la suite, les partenaires du projet et les représentants de la police ont tenu une conversation constructive sur le désengagement, dans une mosquée locale de la ville de La Haye.

Le troisième jour, l’OIJJ s’est joint à la l’Organisation européenne de la  probation (CEP) et le Forum européen pour la sécurité urbaine (EFUS) pour un séminaire européen axé sur la prévention de la radicalisation dans un contexte de probation et de prison.

Dans tout son ensemble, la deuxième visite d’étude fut une opportunité fructueuse pour tous les membres de partager des pratiques sur le désengagement, tout en s’instruisant davantage sur l’approche hollandaise.   

 

Co-Funded by the Justice Programme of the European Union

Galerie d'images


Logo OIJJ
  • Observatoire International de Justice Juvénile (OIJJ). Fondation Belge d'utilité Publique

    Tous droits réservés

  • Siège: Rue Mercelis, nº 50. 1050. Bruxelles. Belgique.

    Téléphone: 00 32 262 988 90. Fax: 00 32 262 988 99. oijj@oijj.org

Sur ce site internet, nous employons des cookies dans le but d'améliorer l'expérience des utilisateurs

Je désire recevoir de plus amples informations.