Connexion | Inscription

Twitter
Linkedin
Youtube
Lundi 17 Juin 2019

Salle de Presse

Projet PRALT : Séminaire national tenu en Espagne sur la prévention de la radicalisation juvénile

Tuesday 12th of June 2018
L’OIJJ au quotidien

Le 6 juin dernier s’est tenu dans la ville de Murcie le séminaire national espagnol du projet « PRALT - La prévention de la radicalisation juvénile : Promouvoir l’utilisation des alternatives à la détention à travers la formation judiciaire », organisé par le partenaire espagnol Fundación Diagrama.


Le projet « PRALT » s’intéresse au problème de la prévention de la radicalisation juvénile et de la manière dont il est abordé à l’intérieur et à l’extérieur du système judiciaire. Il encourage les professionnels du domaine judiciaire mais aussi d’autres domaines concernés dans plusieurs pays membres de l’UE à partager leurs connaissances et leurs bonnes pratiques.

L’objectif essentiel du séminaire national espagnol était de présenter les principales conclusions du travail réalisé par tous les partenaires du projet, et notamment le manuel de formation élaboré. Il a également servi d’espace de rencontre et de réflexion entre des professionnels de différents domaines sur le thème de la radicalisation juvénile.

Réunissant plus d’une cinquantaine d’experts, l’évènement a débuté par la présentation du projet par Miriam Pérez, directrice générale de Famille et Politiques Sociales du Conseil Régional de Famille et d’Égalité des Opportunités de la Région de Murcie, et Rafael Pérez Cuadrado, directeur général de Fundación Diagrama.

Cette présentation a été suivie d’un colloque sur les facteurs psychosociaux impliqués dans la radicalisation juvénile, donné par Humberto Manuel Trujillo, professeur à l’Université de Grenade.

Le séminaire s’est poursuivi par une table ronde sur les conséquences juridiques de la radicalisation juvénile, avec la participation d’Antonio Fernández, professeur du département de Droit Pénal de l’Université Jaume I de Castellón, et Juan José Periago, professeur associé du même département et juriste au centre de rééducation pour mineurs en conflit avec la loi  « Pi Gros », qui dépend du Conseil d’Égalité et des Politiques Inclusives de la Généralité valencienne et est géré par Fundación Diagrama.

S’est ensuite tenue une seconde table ronde sur la détection et la prévention de la radicalisation chez les jeunes, avec la participation de Beatriz

Gutiérrez, professeure de Criminologie et Relations Internationales à l’Université Europea de Madrid, et David Garriga, président de la Comunidad de Inteligencia y Seguridad Global (CISEG), criminologue et expert en terrorisme djihadiste.

La dernière partie du séminaire a été consacrée au manuel de formation créé par le projet, présenté par Natalia García, de l’Observatoire International de Justice Juvénile. Le manuel porte sur la prévention de la radicalisation chez les jeunes, ainsi que des réponses offertes à ce phénomène par le système de justice juvénile et les différents organismes concernés.

 

Co-Funded by the Justice Programme of the European Union

Galerie d'images


Logo OIJJ
  • Observatoire International de Justice Juvénile (OIJJ). Fondation Belge d'utilité Publique

    Tous droits réservés

  • Siège: Rue Mercelis, nº 50. 1050. Bruxelles. Belgique.

    Téléphone: 00 32 262 988 90. Fax: 00 32 262 988 99. oijj@oijj.org

Sur ce site internet, nous employons des cookies dans le but d'améliorer l'expérience des utilisateurs

Je désire recevoir de plus amples informations.