Connexion | Inscription

Twitter
Linkedin
Youtube
Jeudi 14 Novembre 2019

Salle de Presse

Réunion de formation à Bruxelles des partenaires du projet ‘Vers l'amélioration des systèmes de justice juvénile en Europe’

Friday 5th of February 2016
L’OIJJ au quotidien

Du 25 au 27 janvier 2016, des représentants des organisations liées à la justice juvénile en Europe se sont rencontrés à Bruxelles lors d'une réunion de formation organisée par l'Observatoire International de Justice Juvénile dans le cadre du projet ‘Improving Juvenile Justice Systems in Europe’ (‘Vers l'amélioration des systèmes de justice juvénile en Europe’). L'objectif de cet événement, qui s'est tenu au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, consistait à former les futurs formateurs qui seront amenés à organiser des sessions de formation dans leur pays aux professionnels impliqués dans les procédures de la justice juvénile.


Les différents formateurs disposeront de deux documents de travail pour les appuyer dans leurs sessions de formation : un guide et un manuel qui fourniront aux personnels en formation les compétences nécessaires pour mieux communiquer et intervenir auprès des enfants en conflit avec la loi et dans un souci de respect de l'enfant. Ces documents ont été élaborés par le professeur Ton Liefaard et le Dr Stephanie Rap de l'Université de Leiden. Ils présentent et examinent les droits fondamentaux de l'enfant, les concepts clés des systèmes de justice juvénile, l'importance des instruments internationaux et européens relatifs aux droits de l'enfant et leur rôle dans les procédures judiciaires.

Ces documents fournissent aussi des techniques de communication et d'écoute à prendre en compte lorsqu'on s'adresse à un enfant, ainsi que des exercices qui peuvent être utilisés au cours des sessions de formation. Les participants à la réunion de formation ont ainsi pris part à différentes activités interactives afin d'améliorer non seulement leur capacité de communication, mais aussi leur compréhension des relations familiales. Chaque participant a aussi décidé des messages clés qu'il souhaiterait ensuite prodiguer lors des formations qu'il organisera dans son pays.

D'autres matériels sont venus appuyer la réunion de formation, y compris trois vidéos réalisées par Include Youth (Irlande du Nord) dans lesquelles des mineurs ayant été en contact avec la justice juvénile décrivent leur expérience avec la police, le personnel de santé, les juges, et font part de leur opinion sur les différentes alternatives à la détention.

La réunion de formation s'est déroulée dans le cadre du projet ‘Improving Juvenile Justice Systems in Europe’, mené par l'OIJJ et co-financé par le programme ‘Droits fondamentaux et citoyenneté’ de l'Union européenne. Le principal objectif du projet est d'élaborer et de mettre en oeuvre des sessions de formation afin d'améliorer les systèmes de justice juvénile dans l'Union européenne en les rendant plus efficaces et respectueux de l'enfant. Les autres partenaires du projet sont : Ludwig Boltzmann Institute of Human Rights (Vienne, Autriche), Hope for Children - UNCR Policy Centre (Chypre), Rubikon Centrum (République tchèque), Association Diagrama (France), le ministère grec de la Justice (Grèce), Istituto Don Calabria (Italie), Providus Center (Lettonie), le ministère portugais de la Justice (Portugal), Fundación Diagrama (Espagne), Include Youth (Irlande du Nord, Royaume-Uni), le Forum finlandais pour la Médiation (Finlande) et l'Université de Cork (Irlande).

Cédric Foussard, directeur des Relations internationales à l'OIJJ, a fait remarquer au début de l'événement que la directive de l'Union européenne relative à la mise en place de garanties procédurales en faveur des enfants soupçonnés ou poursuivis dans le cadre des procédures pénales, qui est sur le point d'entrer en vigueur en 2016, montre que le projet ‘Improving Juvenile Justice Systems in Europe’ s'inscrit dans une dynamique forte. Les représentants des institutions partenaires du projet et d'autres organisations liées à la justice juvénile en Europe ont par ailleurs donné des exemples sur les moyens d'améliorer la justice juvénile dans leur pays. Ils ont aussi exposé les principaux problèmes relatifs au traitement des enfants et les difficultés qu'ils rencontrent lorsqu'il s'agit d'essayer d'améliorer les systèmes de justice juvénile, comme la réticence des professionnels à changer leurs façons de travailler, le manque de compréhension des règles en vigueur ou encore les intérêts divergents des parties impliquées.

L'Observatoire International de Justice Juvénile a aussi annoncé au cours de l'événement qu'une formation en ligne serait accessible à toute personne désireuse d'y participer. Cette formation permettra aux participants d'acquérir une meilleure compréhension de la justice juvénile et de connaître les bonnes pratiques qui ont fait leur preuve en Europe.

Les prochaines étapes concernent la traduction du manuel dans toutes les langues dans lesquelles auront lieu les sessions de formation, ainsi que l'organisation de deux sessions de formation d'une journée dans les pays partenaires au cours du premier semestre de 2016. Le public visé par ces sessions de formation comprendra, entres autres, des juges, des officiers de police, des travailleurs du secteur de la santé, des avocats et des procureurs. À travers cette réunion de formation, l'OIJJ souhaite créer un effet multiplicateur et engendrer un changement des pratiques et des idées en matière de justice juvénile en Europe. Des coalitions nationales relatives à la justice juvénile seront créées dans chaque pays partenaire afin de renforcer la pérennité du projet, de poursuivre les formations et d'inciter à l'amélioration des systèmes de justice juvénile.

Nous souhaiterions remercier les experts qui ont partagé avec nous leurs connaissances au cours de la réunion :

Maria José Bernuz, Faculté de droit de Saragosse (Espagne) ;

Florence Brion, Criminologue, Déléguée générale aux droits de l'enfant,  Fédération Wallonie-Bruxelles (Belgique) ;

Avril Calder, Présidente de l'Association internationale des magistrats de la jeunesse et de la famille (Royaume-Uni) ;

Els Dumortier, Crime and society Research, Vrije Universiteit of Brussels (Belgique) ;

Annelies Hendriks, psychologue, conseillère en médiation et psychologie (Pays-Bas) ;

Ursula Kilkelly, University College of Cork (Ireland);

Shady Mirza, consultant sur la pédagogie de l'enfant, (The Netherlands);

Adrianne van Rheenen, spécialiste du comportement humain et conseillère à l'enfance (Pays-Bas) ;

Ursina Weidkuhn, consultante internationale en matière de justice juvénile (Suisse).

Co-funded Fundamental Rights and Citizenship Programme of the European Union

Galerie d'images


Logo OIJJ
  • Observatoire International de Justice Juvénile (OIJJ). Fondation Belge d'utilité Publique

    Tous droits réservés

  • Siège: Rue Mercelis, nº 50. 1050. Bruxelles. Belgique.

    Téléphone: 00 32 262 988 90. Fax: 00 32 262 988 99. oijj@oijj.org

Sur ce site internet, nous employons des cookies dans le but d'améliorer l'expérience des utilisateurs

Je désire recevoir de plus amples informations.