Connexion | Inscription

Linkedin
Youtube
Vendredi 16 Novembre 2018

Actualités

Inde
Mercredi, 22 Août, 2018

Kuldeep Singh a travaillé en tant que membre du Conseil de Justice Juvénile avec le gouvernement d’Haryana (Inde) de juin 2011 à décembre 2016. Il a travaillé de façon efficace afin de garantir la réhabilitation des jeunes en conflit avec la loi, la rapidité de leurs procès et leurs droits légaux, et afin d’implémenter la nouvelle loi sur la justice pour mineurs (Juvenile Justice Act) aux niveaux judiciaire et policier dans sa région et à l’échelle nationale.

Il a organisé des ateliers et présenté des conférences pour des parties prenantes, telles que des Unités Spéciales de Police Juvénile, des Unités spécialisées dans la protection de l’enfance, des Comités consacrés au bien-être de l’enfant et des Conseils de Justice Juvénile de l’État. De plus, il a suivi beaucoup de séminaires régionaux et nationaux, ainsi que réunions d’experts ayant trait au système de justice juvénile en Inde.

Il s’est spécialisé davantage dans l’évaluation des connaissances des jeunes indigènes et étrangers sous observation/dans des centres spéciaux dû au nombre d’affaires n’ayant pas été tranchées dans la période limite fixée par la loi. M. Singh est actuellement psychologue et travaille dans le domaine de la réhabilitation des jeunes qui entrent en conflit avec la loi.

En janvier 2018, M. Singh a été nommé Consultant pour la Commission de la Protection des Droits de l’Enfant de Chandigarh (Administration du Territoire de l'Union).

L’Autorité d’État de Services Judiciaires du Département de l’Administration de Justice (Gouvernement d’État) a récemment nommé M Singh membre du Lok Adalat Permanent (Tribunal Public Permanent).

M Singh occupe également le poste de Vice-Président de l’ONG Zila Yuva Vikas Sanghthan, qui gère CHILDLINE, un service d’assistance téléphonique qui fonctionne 24h/24 dédié aux enfants ayant besoin de soins ou de protection, à savoir les enfants portés disparus, les enfants abandonnés, les enfants fugueurs et les victimes d’exploitation infantile.

ZYVS travaille aussi sur des projets qui offrent une éducation aux enfants et un soutien financier à ceux qui vivent en dessous du seuil de pauvreté pour les aider avec leurs études. L’organisation soutien également des projets qui visent à ouvrir des centres de refuge pour enfants, y compris pour enfants à besoins éducatifs spécifiques. De plus, l’ONG gère plus de 150 centres de formation, et commence à faire des collaborations internationales pour des projets de scolarisation pour les enfants. 

Espagne
Mardi, 27 Février, 2018

Esther Fernández Molina est professeur de criminologie à l’Université de Castilla-La Mancha et coordinatrice du master de criminologie et délinquance juvénile de cette université. Elle assume la gestion de l’unité de recherche en criminologie de l’Université de Castilla-La Mancha, et en tant que telle, dirige les recherches sur plusieurs projets à l’échelle européenne, nationale et régionale.

Ses principaux domaines de recherche sont la justice juvénile, les tendances criminelles et les représentations collectives du crime ; elle s’est notamment intéressée à l’analyse de la peur de la criminalité et à l’étude des attitudes collectives face à la justice pénale et aux sanctions appliquées aux jeunes. De 2013 à 2016, elle a été Présidente de la Société espagnole de recherche en criminologie et elle poursuit son association avec cette société en contribuant au développement de cette discipline en Espagne.

Royaume-Uni
Mercredi, 10 Janvier, 2018

Le professeur Barry Goldson est titulaire de la chaire Charles Booth de sciences sociales de l’Université de Liverpool au Royaume-Uni. Il est aussi professeur invité et chercheur attaché à la faculté de droit de l’Université de Nouvelle-Galles du Sud, Sydney, Australie ; professeur de sciences sociales à l’Université Hope de Liverpool, Royaume-Uni ;  et professeur adjoint à l’Ecole de Justice, QUT, Brisbane, Australie.  Il est président de la Société Britannique de la Criminologie Juvénile/le Réseau de Justice Juvénile, et co-directeur du groupe de travail sur le thème de la justice juvénile de la Société Européenne de Criminologie.

Le professeur Goldson, qui est membre académique du Conseil Européen de Justice Juvénile, a fait de recherches poussées et il est auteur de nombreuses publications. Parmi ses derniers livres, on peut citer Youth Crime and Juvenile Justice; Youth in Crisis? ‘Gangs’, Territoriality and Violence; Youth Crime and Justice, deuxième edition; et Justice and Penal Reform: Re-shaping the penal landscape

Il travaille actuellement sur trois autres livres qui seront publiés en 2018 et 2019 : Juvenile Justice in Europe: Past, Present and Future (2018); Youth Justice and Penality in Comparative Context (2018), et Re-imagining Juvenile Justice (2019). Le professeur Goldson possède un vaste réseau de contacts dans la communauté internationale de recherche et il entretient également des relations de longue date avec de multiples d’organisations nationales et internationales, gouvernementales et non-gouvernementales, qui touchent aux droits de l’homme et aux réformes pénales progressives.  

Australie
Mercredi, 11 Octobre, 2017

Dr Wendy O’Brien est criminologue avec une expertise dans la recherche sur la violence contre les enfants, les droits de l’enfant et l’accès des enfants à la justice. Avec une attention soutenue sur les réponses légales et thérapeutiques aux enfants en conflit avec la loi, la recherche de Wendy comprend à la fois une expertise académique en matière de droit et de la recherche sur l’application pratique des politiques publiques – y compris l’évaluation de la performance du secteur social par rapport aux enfants. Wendy a fourni des témoignages experts à de nombreuses revues de la protection des enfants et elle fait régulièrement partie de comités consultatifs pour des projets sur les abus sexuels des enfants. Elle est également membre du Conseil Asie-Pacifique de Justice Juvénile (CAPJJ).

Wendy donne des cours de criminologie à l’Université Deakin en Australie. Antérieurement à sa nomination à ce poste, Wendy a été durant sept ans chargée de recherche principale à la Commission australienne de la lutte contre la criminalité, où elle a effectué de la recherche appuyé sur les services de renseignement et donné des conseils pour formuler des politiques sur les réponses légales et thérapeutiques aux enfants en conflit avec la loi.

Kenya
Vendredi, 30 Juin, 2017

Marco de Milato est le coordonnateur régional du Kenya et de la Somalie pour CEFA (Comité européen pour la formation et l’agriculture).

Il a obtenu une maîtrise en Relations internationales de l’Université de Gênes, en Italie. Il détient des certificats sur plusieurs sujets reliés, dans les domaines de la coopération internationale, l’élaboration de projets, suivis et évaluations, lobbying et plaidoiement.

Sa carrière est axée sur la gestion des droits de l’homme et sur les programmes fiancés par l’Union européenne en matière de protection et de droits de l’enfant en Afrique de l’Est et en Inde. Il débuta au Sénégal en 2005, et de 2007 à 2010, il travailla en tant que coordonnateur national de l’Inde, en concentrant sur la protection de l’enfant et l’éducation. Depuis la fin des années 2010, il est basé à Nairobi, au Kenya en tant que coordonnateur CEFA pour le Kenya et la Somalie. De plus, depuis 2015, Marco est le représentant national pour les ONG italiennes au Kenya. Il a une riche expérience en gestion de projets ainsi qu’en développement de propositions de projets pour donateurs privés et publics.

CEFA compte sur plus de dix ans d’expérience de pratique établie, développement des compétences, implémentation de réformes structurelles et création de services d’approches axés sur les droits, au sein des secteurs kényans de la justice criminelle et juvénile. 

En tant qu’organisation travaillant avec des institutions gouvernementales pour enfants, autant qu’avec des centres correctionnels de l’État, l’organisation a développé des partenariats stratégiques avec des agences du gouvernement du Kenya, ainsi que d’autres Acteurs Non-Étatiques (ANE) qui traitent avec l’administration de la justice. 

Bookmark and Share
Logo OIJJ
  • Observatoire International de Justice Juvénile (OIJJ). Fondation Belge d'utilité Publique

    Tous droits réservés

  • Siège: Rue Mercelis, nº 50. 1050. Bruxelles. Belgique.

    Téléphone: 00 32 262 988 90. Fax: 00 32 262 988 99. oijj@oijj.org