Connexion | Inscription

Linkedin
Youtube
Mercredi 15 Août 2018

Nos activités

Introduction

Comme l’agenda européen et les événements récents l’ont montré, le problème de la radicalisation et de l’extrémisme violent, qui peuvent mener au terrorisme, sont devenus une priorité pour la plupart des Etats membres.

Néanmoins, dans la précipitation de la mise en place de législations nationales et européennes de lutte contre le terrorisme, peu voire aucune considération n’a été accordée au fait que certains des suspects ou des « terroristes » puissent être des enfants ou des mineurs.

La façon dont les personnes suspectées de terrorisme sont traitées en règle générale doit être prise en compte à la lumière des conséquences qu’elle peut avoir sur les jeunes filles ou garçons suspectés de moins de 18 ans, qui sont des enfants avant d’être des suspects. Pourtant, les politiques et les pratiques adaptées aux enfants dans le domaine de la lutte contre le terrorisme n’existent pas dans la plupart des Etats membres de l’Union Européenne, et quand c’est le cas, elles sont spécifiques à chaque Etat et les expériences prometteuses ne sont pas partagées entre les Etats membres.

De plus, les agences de justice juvénile et les professionnels ainsi que les acteurs sociaux de beaucoup d’Etats membres ont fait part du besoin pressant de soutien pour les aider à identifier, prévenir et agir avec la radicalisation et l’extrême violence chez les enfants et les jeunes adultes.

Par conséquence, le projet « Renforcer les systèmes de justice juvénile dans le contexte de la lutte contre le terrorisme : Renforcement des capacités et enseignement mutuel entre les acteurs » (JUST-2015-JCOO-AG-TERR) vise à adresser l’unique situation des jeunes et leur protection sous les lois internationales et européennes dans le contexte de la lutte contre le terrorisme.

De même, il aborde les besoins et l’urgence pour les systèmes de justice pour mineurs de recourir à des mesures extrajudiciaires, alternatives et communautaires en plus, et si possible à la place, des réponses traditionnelles de la justice pénale dans le traitement des jeunes radicalisés.

De plus, du fait de la situation particulière de vulnérabilité et des risques de recrutement dans les centres de détention, il est primordial de porter une attention spéciale aux enfants privés de liberté. La prévention de la radicalisation juvénile dans les centres de détention, ainsi que le besoin de concevoir des programmes de déradicalisation et d’insertion sociale, font aussi parties du programme.

Le projet est lancé en janvier 2017 et devrait se terminer aux alentours de décembre 2018.

 

Co-Funded by the Justice Programme of the European Union

The website section for this project was funded by the European Union’s Justice Programme (2014-2020). The contents of it are the sole responsibility of the “Strengthening Juvenile Justice Systems in the counter-terrorism context” project partners, and can in no way be taken to reflect the views of the European Commission.

Bookmark and Share
Logo OIJJ
  • Observatoire International de Justice Juvénile (OIJJ). Fondation Belge d'utilité Publique

    Tous droits réservés

  • Siège: Rue Mercelis, nº 50. 1050. Bruxelles. Belgique.

    Téléphone: 00 32 262 988 90. Fax: 00 32 262 988 99. oijj@oijj.org